La Caisse de dépôt et placement du Québec entend augmenter ses investissements dans des entreprises technologiques un peu partout dans le monde.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Le plus important investisseur institutionnel du Québec a l’intention de bonifier ses investissements du secteur technologique dans des entreprises à tous les stades de maturité et à travers toutes les catégories d’actifs.

La crise actuelle, qui accélère l’adoption de nouvelles solutions technologiques dans toutes les industries, est venu renforcer la conviction de la Caisse.

C’est notamment ce qui ressort d’une annonce faite jeudi pour préciser des changements organisationnels. La Caisse veut faire des technologies un « véritable levier de performance », autant dans le cadre de ses activités d’investissement et de gestion des risques que dans celui de la transformation de l’organisation.

Alexandre Synnett est ainsi nommé premier vice-président et chef des Technologies. Il était premier vice-président, Technologies numériques et Opérations. Dans ses nouvelles fonctions, il pilotera la nouvelle stratégie en technologies qui vise à bâtir plus de valeur pour la Caisse, en ajoutant les activités d’investissement et la gestion du risque technologique à ses responsabilités, en plus de la transformation numérique de l’organisation.