Il semble bien que l’intelligence artificielle donne de la valeur à l’immobilier.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

Le complexe du quartier Mile-Ex qui héberge l’Institut québécois de l’intelligence artificielle, Element AI et l’Institut de valorisation des données a été vendu pour 153 millions à Spear Street Capital (SSC), révèle l’acte de vente qui vient d’être déposé au registre foncier. Une somme qui se rapproche du prix de vente des plus belles tours du centre-ville.

La transaction avait été annoncée publiquement lundi matin.

Le O Mile-Ex, sis au 6650-6666, rue Saint-Urbain à Montréal est l’ancienne usine de textile de la société Tricots Main qui a fermé ses portes en 2008. Elle a été reconvertie en cité de l’intelligence artificielle par le promoteur TGTA, propriété de Bernard Thibault, Guy Trudeau et Martin Galarneau. Il en a fait un véritable milieu de vie avec un parc extérieur, un gymnase, une aire de jeux de table, une garderie et un café, exploité par le chef Martin Juneau.

O Mile-Ex dispose d’une superficie de plancher de 370 000 pieds carrés, le prix payé de 153 millions revient à 413,50 $ du pied carré. Un niveau de prix qui se rapproche de ceux payés pour acquérir des gratte-ciel de prestige au centre-ville.

Le 1250 René-Lévesque, probablement la tour de bureaux la plus chère de Montréal, a été vendu plus tôt cette année 605 millions ou 570 $ du pied carré.

À des fins de comparaison, Spear Street a acheté en juillet dernier le 6750, de L’Esplanade, un bâtiment de catégorie bureaux lofts comme le O Mile-Ex et qui est situé dans le même quartier. Elle a payé cette fois-là 23 millions, soit 234 $ du pied carré.

TGTA est devenue propriétaire du complexe de la rue Saint-Urbain en septembre 2014 au coût de 17 millions de dollars. En prenant en compte la superficie du bâtiment et la nature des travaux qui ont été faits, on estime la facture des rénovations entre 40 et 50 millions. Le courtier inscripteur est RBC.