(Toronto) L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) a réalisé un rendement de 1,1 %, déduction faite de l’ensemble de ses coûts, au premier trimestre.

La Presse canadienne

Son directeur général, Mark Machin, a déclaré mercredi, par voie de communiqué, que les investissements avaient « généré un solide bénéfice net en monnaie locale », mais que le dollar canadien s’était raffermi en juin, ce qui avait nui au rendement.

En date du 30 juin, soit la fin du premier trimestre, l’actif net de l’institution atteignait 400,6 milliards, contre 392 milliards à la fin du trimestre précédent.

L’augmentation comprend un revenu net après dépenses de 4,1 milliards et des contributions nettes au Régime de pensions du Canada de 4,5 milliards.

Le fonds, qui comprend les comptes de base et les autres comptes du RPC, a généré des rendements nominaux annualisés sur 10 ans et sur 5 ans de 10,5 % chacun.

L’Office d’investissement du régime de pensions du Canada investit les fonds dont le Régime de pensions du Canada n’a pas besoin pour verser les prestations de retraite courantes.