L’interdiction de vol des appareils 737 MAX de Boeing est le principal facteur derrière une augmentation de 10,3 % du coût des billets d’avion, selon Statistique Canada.

Jean-François Codère
Jean-François Codère La Presse

La hausse observée par Statistique Canada dans le cadre de la publication de l’Indice des prix à la consommation s’observe entre les mois d’août 2019 et août 2018. Les tarifs avaient progressé de 4,6 % d’un mois de juillet à l’autre et ont augmenté de 3,2 % entre juillet et août.

« Cette hausse était en grande partie liée à la réduction prolongée de la capacité opérationnelle des aéronefs au cours du dernier mois de la haute saison estivale des voyages, réduction qui était principalement attribuable à l’immobilisation au sol des aéronefs de modèle Boeing 737  MAX en mars », estime l’organisme.

Deux écrasements ayant causé 346 morts et impliquant des appareils 737 MAX de Boeing ont mené à une interdiction internationale de vol pour ces appareils. L’avionneur américain tente toujours de regagner la confiance des autorités de certification, principalement américaines et européennes, afin de remettre ces appareils en service.

Trois transporteurs canadiens — Air Canada (24), WestJet (13) et Sunwing (4) — opéraient un total de 41 appareils 737 MAX au Canada au moment de l’interdiction. D’autres appareils leur auraient normalement été livrés et auraient été en service au mois d’août.