La banque britannique Lloyds Banking Group (LBG) a indiqué vendredi qu'elle s'attendait à payer prochainement des amendes dans l'affaire des manipulations du taux interbancaire Libor.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«LBG confirme être dans la phase finale de ses discussions sur un règlement avec un certain nombre d'agences» gouvernementales, reconnaît-elle dans un communiqué.

«Le règlement doit encore faire l'objet d'un accord et LBG s'attend à ce qu'il comprenne le paiement de pénalités».

Lloyds devrait payer 200 à 300 millions de livres (environ 365 à 548 millions de dollars) aux régulateurs britanniques et américains, selon le Financial Times.

Le scandale de la manipulation du taux interbancaire Libor a éclaté à l'été 2012. Il a fait énormément de bruit car ce taux fixé à Londres est central dans le monde de la finance et a une incidence sur une masse énorme de produits financiers, dont certains prêts aux ménages et aux entreprises.

Au total, six groupes financiers - banques ou sociétés de courtage - ont été sanctionnés dans ce scandale jusqu'à présent: Barclays, UBS, Royal Bank of Scotland, Icap, Rabobank et RP Martin.