Employés et employeurs de tout le pays - y compris au Québec - paieront plus pour l'assurance emploi à compter de cette année, et un peu plus par la suite jusqu'en 2014-2015.

Mis à jour le 23 mars 2011
André Dubuc
André Dubuc LA PRESSE

L'impact dans le portefeuille des travailleurs québécois gagnant le salaire maximum assurable sera de 35,70$ en 2011. Pour sa part, l'employeur paiera 50$ additionnels en primes pour ce même employé.

Aux prises avec un déficit de 5,1 milliards dans la caisse de l'assurance emploi (au 31 mars 2010), le gouvernement confirme les augmentations des cotisations des employés de 0,05$ par 100$ de gains assurables en 2011-2012 et de 0,10$ les années suivantes jusqu'en 2014-2015, en fonction de la situation financière du régime. Selon les prévisions budgétaires, la caisse de l'assurance emploi reviendra en situation de surplus en 2014-2015. Par la suite, les cotisations pourraient diminuer.

Au Québec, le travailleur paiera en cotisation d'assurance emploi 1,41$ par 100$ de salaire assurable, jusqu'à un maximum de 623,22$ en 2011. L'an dernier, ce maximum était de 587,52$.

Pour un employeur, la cotisation maximale par employé va passer de 822,53$ à 872,51$ en 2011, pour un employé gagnant 44 200$ et plus en 2011.

Pour limiter l'impact négatif sur la création d'emplois d'une hausse d'une taxe sur la masse salariale, le gouvernement annonce l'attribution d'un crédit pouvant atteindre 1000$ par employeur pour compenser la hausse des cotisations d'assurance emploi entre 2010 et 2011.

Les entreprises admissibles sont celles qui payaient moins de 10 000$ en cotisations d'assurance emploi en 2010, environ 525 000 employeurs. Autrement dit, la mesure vise les entreprises employant moins de 10 personnes à temps plein.

Le crédit correspond grosso modo aux cotisations de l'employeur sur un nouveau travailleur gagnant 40 000$ en 2011, indique Martine Hébert, vice-présidente Québec de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, qui applaudit à la mesure.

Le crédit représente des économies de 165 millions pour les petits entrepreneurs à l'échelle canadienne.

623$ - Cotisation maximale à l'assurance emploi en 2011