Le maire Gérald Tremblay éclipse complètement ses deux éventuels adversaires dans une course à la mairie de Montréal, selon ce que révèlent les résultats d'un sondage Léger Marketing.

Mis à jour le 16 févr. 2009
LA PRESSE CANADIENNE

D'après un sondage Léger Marketing, Gérald Tremblay, du parti Union Montréal, recueille 32 pour cent des appuis, contre 5 pour cent pour le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, et 4 pour cent pour Benoît Labonté, qui dirige Vision Montréal.Le principal handicap des deux adversaires de M. Tremblay est que la population ne les connaît pas. Une personne sur cinq connaît M. Bergeron et trois sur cinq ne savent pas qui est M. Labonté, d'après Léger Marketing.

Le sondage a été effectué du 9 au 11 février derniers auprès de 1005 répondants des 19 arrondissements de la Ville de Montréal. Sa marge d'erreur est de 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Un autre volet du sondage démontre que la population de Montréal trouve que le prix des parcomètres, qui a doublé depuis trois ans, est trop élevé. Trois Montréalais sur quatre jugent que les tarifs des parcomètres sont élevés ou excessifs.

En deux ans, de 2005 à 2007, la Ville de Montréal a doublé le prix des parcomètres, dans ses quatre zones de tarification. Au centre-ville, il en coûte maintenant 3 $ de l'heure pour garer sa voiture.

La Ville de Montréal reçoit près de 45 millions $ grâce aux parcomètres comparativement à environ 15 millions $ en 2005.