Québec a rendu public mardi un programme de soutien financier aux milieux de travail en matière de conciliation travail-famille, doté d'un budget de 2,3 millions $.

LA PRESSE CANADIENNE

Le nouveau programme est destiné aux petites et moyennes entreprises de 250 employés ou moins et aux associations patronales, syndicales, professionnelles ou sectorielles dont les activités sont principalement liées au travail ou à la gestion des ressources humaines.

Les entreprises et les associations admissibles qui désirent bénéficier du programme pourront déposer des projets tout au long de l'année, selon les besoins qu'elles auront identifiés.

Les projets de conciliation travail-famille pourraient notamment inclure l'aménagement et l'utilisation du temps de travail, des modifications aux semaines de travail et aux congés, ainsi que le cumul de temps de travail.

Le soutien financier accordé dans le cadre de ce programme sera incitatif et couvrira au moins 50 pour cent des dépenses admissibles dans le cas des entreprises et jusqu'à 75% pour les associations.

Les montants alloués à des projets d'une durée maximale de 12 mois pourraient atteindre 10 000 $ pour les entreprises et 50 000 $ pour les associations.

Le ministre de la Famille, Tony Tomassi, a affirmé que le Québec connaît une augmentation importante des naissances et que le taux d'emploi des femmes atteint désormais 79 pour cent. Il s'agit de la preuve, selon lui, que la politique familiale porte fruit jusqu'à présent.