Le directeur général des élections du Canada (DGE), Marc Mayrand, estime qu'il est crucial que les Canadiens retrouvent leur confiance envers leur système électoral.

LA PRESSE CANADIENNE

M. Mayrand admet que la crédibilité du système a été mise à mal par une décision récente de la cour, qui a annulé l'élection dans Etobicoke-Centre, à Toronto, et par les présumés appels téléphoniques frauduleux.

À ce propos, le DGE indique qu'Élections Canada a reçu 1100 plaintes de la part d'électeurs qui disent avoir reçu des appels leur demandant de se rendre à des bureaux de vote inexistants lors des élections fédérales du printemps dernier.

Par ailleurs, M. Mayrand a indiqué que le budget d'Élections Canada est réduit d'environ huit pour cent, une situation qui contraint l'agence à mettre certains projets en plan, notamment celui du vote par Internet, pour se concentrer sur des dossiers prioritaires.

L'un d'eux concerne la formation des fonctionnaires électoraux et l'assurance que les procédures sont respectées le jour du scrutin.

Les erreurs de procédure commises par l'équipe d'Élections Canada ont mené à l'annulation de l'élection dans Etobicoke Centre.