Le Bloc québécois tiendra 30 assemblées d'investiture d'ici la fin du mois de juin, et plus d'une soixantaine de candidats bloquistes seront choisis avant l'automne, a affirmé Gilles Duceppe.

LA PRESSE CANADIENNE

Le chef bloquiste affirme que son parti agit ainsi par mesure de précaution. Si le parti ne tient pas dès maintenant ses assemblées d'investiture, il pourrait être désavantagé lors du déclenchement de la prochaine campagne électorale, a expliqué M. Duceppe, qui assistait dimanche à l'assemblée d'investiture du député Bernard Bigras, dans la circonscription de Rosemont-La Petite-Patrie.

A court terme, les occasions de faire tomber le gouvernement ne seront pas nombreuses. Les libéraux de Michael Ignatieff auront bien l'occasion de déposer une motion de confiance d'ici la relâche des travaux parlementaires pour l'été, mais rien n'indique, en dépit des sondages favorables, qu'ils se prévaleront de cette possibilité.

M. Duceppe a profité de l'occasion pour dénoncer une fois de plus les retards relativement à la signature d'ententes d'investissements en matière d'infrastructures. Il déplore qu'Ottawa cherche à obtenir de la visibilité et à renégocier les ententes, non seulement sur les fonds d'urgence de 3 milliards $ adoptés lors du dernier budget, mais aussi sur des sommes engagées dès 2007 et qui n'ont pas encore été accordées.