L'Association des communicateurs scientifiques (ACS) réclame la démission du ministre fédéral d' DEtat aux Sciences et Technologie, Gary Goodyear, qui refuse depuis quelques jours d'admettre clairement que la théorie de Darwin sur l'évolution est la théorie qui explique les formes de vie sur terre, laissant l'impression qu'il est plutôt créationniste.Mardi, ses dérobades faisaient la une d'un quotidien torontois.

Lina Dib LA PRESSE CANADIENNE

Le lendemain, c'est le magazine français L'Express qui en parlait. Dans un article intitulé «Darwin, réveille-toi!», le magazine s'inquiétait du fait que dans certains pays, «ceux chargés en principe des questions scientifiques contestent» la théorie de Darwin. Dans cet article, le Canada se retrouvait aux côtés de la Turquie dont le régime islamo-conservateur a censuré un article de 15 pages qu'un mensuel scientifique devait consacrer à Charles Darwin.

Mercredi, le ministre Goodyear disait encore que «ce n'est pas pertinent» de savoir s'il est créationniste ou non. «Mes croyances personnelles ne sont pas importantes», maintenait-il.

Selon le président de l'ACS, Mathieu-Robert Sauvé, il est tout à fait inacceptable pour un ministre qui gère des budgets de recherche scientifique de tenir pareils propos. En entrevue avec La Presse Canadienne, M. Sauvé était à court de qualificatifs pour décrire le ministre et son gouvernement. «Ca confirme que le gouvernement conservateur a des idées rétrogrades», a-t-il résumé.

L'association s'inquiète aussi du discrédit que les propos de M. Goodyear peuvent jeter sur le Canada au plan international, étant donnés les échos qu'on retrouve dans L'Express.

D'après M. Sauvé, si chacun a droit à ses croyances religieuses - «tout le monde peut croire ce qu'il veut, à l'astrologie japonaise ou au bouddhisme» - quand on est élu, «on doit exprimer un minimum de culture scientifique. C'est à peu près la première chose qu'on apprend en biologie: la théorie de l'évolution des espèces. Qu'il y ait plusieurs députés et ministres du gouvernement qui soient incapables d'affirmer cette réalité, c'est tout à fait inacceptable.»

M. Sauvé fait référence à un incident, début mars, lorsque des députés conservateurs ont refusé que le Parlement reconnaisse la théorie de Charles Darwin comme seule explication scientifique de l'origine de l'être humain. Le Bloc québécois voulait faire adopter cette motion à l'occasion du 200e anniversaire du scientifique.

L'ACS regroupe 250 communicateurs scientifiques québécois qui travaillent dans des universités, des centres de recherche ou des magazines scientifiques.

Au bureau du ministre Goodyear, on a refusé de commenter cette demande de démission.