Le temps où les parents montréalais devaient faire 36 appels pour inscrire leurs enfants sur des listes d'attente sera bientôt révolu. La Coopérative Enfance Famille a lancé hier un guichet unique d'accès aux places en services de garde de la métropole.

Isabelle Hachey LA PRESSE

Pour l'instant, seulement 85 services de garde sont membres de la Coopérative. Or, il en existe plus de 600 à Montréal. Le ministre de la Famille, Tony Tomassi, a laissé entendre que si les garderies refusaient d'adhérer au programme sur une base volontaire, le gouvernement pourrait éventuellement les y obliger.

«Il faudra regarder ça très sérieusement, a dit le ministre. Le but du ministère est de faciliter l'accès aux services de garde du Québec.»

Une procédure pénible

Pour bien des familles, inscrire un enfant sur les listes d'attente des garderies montréalaises ressemble à un véritable parcours du combattant. «Un parent, aujourd'hui, va facilement appeler 15, 20 services de garde. Il va s'inscrire partout parce qu'il craint de ne pas avoir de place à la fin de son congé parental», explique Marie-Claude Sévigny, directrice générale de la Coopérative Enfance Famille.

Les longs délais d'attente, le manque d'information et les rumeurs de favoritisme n'arrangent rien, ajoute Mme Sévigny. «Le parent se demande si on va le rappeler, si on va perdre son nom dans les mises à jours. Avec la Coopérative, en quelques clics ou en un seul appel, il peut inscrire son enfant à notre guichet unique. Il a immédiatement accès aux places offertes par plusieurs services de garde.»

Grâce à ce service gratuit, les parents ont accès à leur propre compte Internet, qu'ils peuvent mettre à jour en cas de déménagement, par exemple. «Le site offre aussi de la transparence, ajoute Mme Sévigny. Nos membres doivent afficher leur politique de priorité. Les parents peuvent donc choisir les services de garde selon leurs propres critères. Nécessairement, cela va éliminer les rumeurs de favoritisme.»

Le ministre Tomassi s'est dit confiant que les Centres de la petite enfance (CPE), les garderies et les services de garde en milieu familial adhéreront rapidement au programme. Son ministère offre d'ailleurs une contribution financière à ceux qui le feront d'ici le 31 mars.

«Pour le moment, on se demande si c'est le parent qui a appelé le jour où une place se libère qui l'obtient, et non le premier parent inscrit sur la liste, a-t-il admis. Gérer les listes d'attente est très compliqué. Je pense que les CPE et les garderies vont se rendre compte des avantages qu'ils peuvent retirer du guichet unique.»

Le guichet permet aux services de garde d'économiser un temps considérable pour la gestion de leur liste d'attente. Ils auront accès, par Internet, à une liste à jour et sans doublons, explique Mme Sévigny. «Après un ou deux appels, ils auront comblé leur place. Pour l'instant, ils peuvent passer trois jours au téléphone avant de joindre un parent intéressé. Pour eux, cette efficacité-là, c'est de l'argent.»

Cela dit, le grand ménage des listes montréalaises ne réduira pas le temps d'attente pour obtenir une place. En moyenne, les parents ne trouvent pas de place en CPE ou en garderie subventionnée avant que leur enfant ait atteint l'âge de deux ans.

Le ministre Tomassi a toutefois rappelé que, dès l'an prochain, le gouvernement augmentera de 7000$ à 9000$ le montant admissible au crédit d'impôt remboursable pour les frais de garde. «Pour les parents dont le revenu familial est de 125 000$ et moins, le coût d'une place de 25$ à 35$ par jour en garderie privée équivaudra pratiquement, avec ce crédit, à celui d'une place à 7$.»

Le ministre a aussi réitéré l'engagement du gouvernement libéral de créer 15 000 nouvelles places en garderie d'ici la fin de son mandat, en 2013. Il a dit espérer que chaque région du Québec ait droit à son guichet unique d'ici septembre 2009.

Le site de la Coopérative Enfance Famille : http://www.enfancefamille.org/home.php

 

Le ministre Tomassi a dit espérer que chaque région du Québec ait droit à son guichet unique d'ici septembre 2009.

Le site de la Coopérative Enfance Famille: www.enfancefamille.org