Source ID:fed8f52587f33cf4a5567a07e6716a84; App Source:StoryBuilder

Une part des surplus aux familles et aux aînés, annonce Legault

Le premier ministre François Legault... (Photo Jacques Boissinot, La Presse canadienne)

Agrandir

Le premier ministre François Legault

Photo Jacques Boissinot, La Presse canadienne

(Québec) Le premier ministre François Legault retourne une partie des surplus budgétaires aux contribuables : 423 000 familles toucheront une nouvelle allocation atteignant jusqu'à 500 $ pour leur deuxième et leur troisième enfant. Et 570 000 personnes de 70 ans et plus auront droit à 200 $ lors de leur prochaine déclaration de revenus. Québec a présenté lundi sa mise à jour économique qui affiche un surplus de 3,9 milliards de dollars au 30 septembre. Il prévoit que cet excédent se situera à 1,7 milliard à la fin de l'année, le 31 mars, entre autres en raison de l'impact de ses allègements financiers.

Le gouvernement Legault instaure l'« allocation famille » qu'il avait promise en campagne électorale pour les familles ayant deux enfants ou plus. Pour les couples ayant un revenu familial de moins de 100 000 $, il s'agit d'un gain de 500 $ par année pour un deuxième enfant, et d'un autre du même montant pour un troisième. L'aide devient moins généreuse pour ceux qui ont des revenus plus élevés et n'existe pas pour ceux qui ont un revenu familial supérieur à 150 000 $.

L'allocation famille s'appliquera dès janvier, mais le premier versement sera effectué à compter d'avril.

Cette mesure coûte 250 millions par année - 62 millions pour 2018-2019.

En campagne électorale, François Legault avait présenté un engagement plus généreux. L'allocation devait augmenter pour toutes les familles et fluctuer selon le revenu (entre 370 $ et 1200 $ par enfant). Dans sa mise à jour économique, Québec présente son annonce comme un « premier geste » envers les familles.

Par ailleurs, Québec gèle la contribution additionnelle demandée aux parents dont l'enfant fréquente une garderie subventionnée comme un centre de la petite enfance (CPE) par exemple. Cette contribution varie de 0,70 $ à 13,90 $ par jour cette année et est versée lors de la déclaration de revenus. Ces montants ne seront pas indexés en 2019, ce qui représente un million par année, en vertu de la décision du gouvernement.

La contribution de base payée à la garderie sera de 8,25 $ en 2019, comme prévu.

En campagne électorale, François Legault a promis d'éliminer complètement la contribution additionnelle au cours de son mandat.

Dans son discours d'ouverture de la session parlementaire, François Legault laissait entrevoir une aide rapide pour les aînés à faible revenu. Il passe de la parole aux actes : un nouveau crédit d'impôt remboursable est créé pour les personnes de 70 ans et plus gagnant moins de 22 500 $. Il atteindra 200 $ par aîné, s'appliquera pour 2018 et sera indexé annuellement par la suite. Les couples formés de deux aînés de 70 ans ou plus recevront 400 $ jusqu'à un revenu familial de 36 600 $.

Cette mesure représente une dépense de 100 millions par année.

Le gouvernement Legault calcule que ses allègements financiers totalisent 1,7 milliard en cinq ans.

Entreprises et véhicules électriques

Le gouvernement Legault instaure également diverses mesures pour favoriser l'investissement des entreprises. Par exemple, il augmente à 100 % du taux d'amortissement à l'égard du matériel informatique, du matériel de fabrication et de transformation, de l'équipement d'énergie propre ainsi que d'une propriété intellectuelle. Il met en place une déduction permanente additionnelle pour amortissement de 30 % pour les investissements du même type. Il prolonge les programmes de rabais d'électricité pour les entreprises au tarif « L » et pour les serres, « ainsi que son extension aux grandes entreprises desservies par les réseaux autonomes d'Hydro-Québec ».

Le gouvernement prolonge jusqu'au 31 mars les programmes de rabais à l'achat de véhicules électriques neufs ou usagés. Le coût s'élève à 20,7 millions de dollars. Il se penchera sur « les moyens à prendre pour optimiser cette mesure ».

Remboursement de la dette

Québec puisera huit milliards dans le Fonds des générations pour rembourser directement la dette. Ce montant s'ajoute aux deux milliards annoncés plus tôt cette année par le gouvernement Couillard.

Québec estime que l'opération permettra d'économiser 332 millions en intérêts sur une période de cinq ans. « Les remboursements de la dette permettront de dégager une somme de 1,4 milliard de dollars, qui pourra être consacrée au financement des services publics », ajoute-t-il.

Québec atteindra dès 2020-2021, cinq ans plus tôt que prévu, son objectif de ramener le poids de la dette brute à 45 % du PIB.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer