Dominique Poirier a préféré la diplomatie à la politique

La nouvelle titulaire du prestigieux poste a fait... (Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse)

Agrandir

La nouvelle titulaire du prestigieux poste a fait valoir qu'elle se rendait dans la métropole américaine pour représenter l'actuel gouvernement du Québec, mais pas de façon partisane.

Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne

Avant de jeter son dévolu sur le poste de déléguée générale du Québec à New York, l'ancienne journaliste et animatrice Dominique Poirier avait été courtisée par des formations politiques. Elle a opté pour la diplomatie.

L'ex-journaliste et animatrice «a été sollicitée par plusieurs partis politiques pour se présenter, mais sa décision, comme elle nous l'a expliqué à tous, c'est de servir le Québec, mais pas de façon élective», a précisé le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée.

«Voilà», a tranché Mme Poirier.

La nouvelle titulaire du prestigieux poste a fait valoir jeudi qu'elle se rendait dans la métropole américaine pour représenter l'actuel gouvernement du Québec, mais pas de façon partisane.

«Ce que je comprends de mon rôle, c'est que c'est un rôle de représentation, a-t-elle exposé. Je ne suis pas là pour donner mon opinion sur les politiques du gouvernement. Je ne suis pas là pour les commenter non plus. Mon rôle, c'est de (les) expliquer.»

«Je n'ai jamais vraiment, vraiment senti que l'aspect partisan, que mes convictions politiques ont vraiment mené à cette nomination», a-t-elle ajouté.

Mme Poirier a revendiqué son héritage d'objectivité journalistique pour établir une distinction nette entre elle et ses prédécesseurs à New York - John Parisella, ancien conseiller libéral, et André Boisclair, ex-chef du Parti québécois.

Il n'y a pas lieu non plus d'y voir une «sortie de placard» péquiste, a-t-elle assuré.

«Je ne considère pas du tout que c'est une «sortie de placard'. (...) Je serai simplement au service du gouvernement en place, bien sûr, et aussi au service des Québécois», a déclaré Dominique Poirier.

Elle a dit avoir toujours réussi, à titre de travailleuse de l'information, à abattre son boulot sans étaler ses convictions politiques personnelles sur la place publique.

Dominique Poirier a expliqué qu'elle était en «réflexion profonde» par rapport à son avenir depuis son départ de la Société Radio-Canada, il y a environ un an et demi.

Elle a donc informé son entourage de son souhait de «servir publiquement», et son message a eu des échos jusqu'à Québec.

Tout a cependant déboulé très rapidement, comme l'a relaté la nouvelle diplomate. Après avoir rencontré le ministre Lisée, la semaine dernière, elle a vite obtenu une offre formelle.

«J'étais effectivement un peu secouée, parce que ça chambarde une vie, mais maintenant que c'est fait et accepté, je suis vraiment ravie», a-t-elle déclaré.

La première ministre Pauline Marois s'est dite «très heureuse» de pouvoir désormais compter Dominique Poirier parmi les employés de l'État.

«C'est une femme très talentueuse qui a une connaissance générale de plusieurs dossiers», a-t-elle fait valoir en marge d'une annonce économique jeudi matin, à Montréal.

«Le poste à New York est un poste de représentation très important. Quelqu'un qui a travaillé avec les médias a développé cette capacité d'entrer en contact et d'établir des relations avec l'ensemble de ceux qui sont concernés par le Québec ou qui pourraient l'être», a-t-elle mentionné.

Mme Poirier, qui a travaillé pendant 27 ans pour la radio et la télévision de Radio-Canada, a obtenu un mandat de trois ans avec un salaire annuel de 175 000 $.

Le ministre Lisée avait précisé mercredi que le gouvernement se réservait le droit de prolonger ce mandat d'une ou deux années si nécessaire.

Il semble que cette nomination fait consensus à l'Assemblée nationale. Autant les libéraux que les caquistes jugent que la candidate a les qualités requises pour ce poste.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer