Source ID:; App Source:

CHUM: indemnité de 70 000 $ pour Christian Paire

Réjean Hébert... (Photo archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Réjean Hébert

Photo archives La Presse Canadienne

(Québec) Christian Paire quitte ses fonctions de directeur général du CHUM avec une indemnité de départ d'environ 70 000 $, a révélé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Réjean Hébert, mercredi.

Christian Paire... (Photo archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Christian Paire

Photo archives La Presse

Le conseil d'administration a en effet résilié le contrat de Christian Paire mardi soir. « À ma satisfaction », a indiqué M. Hébert.

Selon ses explications, Christian Paire reçoit une indemnité de deux mois de salaires par année de service, une entente qui « respecte les règles générales de résiliation de contrat ». Cette entente est « confidentielle », mais le ministre a donné une bonne idée de la valeur de l'indemnité de départ. Directeur général depuis quatre ans, M. Paire recevra l'équivalent de huit mois de son salaire de base de 210 000 $. Cela fait donc 140 000$, mais Québec réduira le chèque de 70 000 $, un montant « payé en trop » à M. Paire, excédent les normes, selon le vérificateur général. L'indemnité s'élève donc à 70 000 $.

Québec nomme un nouvel accompagnateur, le Dr Michel Baron, pour « remettre de l'ordre » dans la gestion du CHUM.

M. Hébert délègue également Michel Fontaine, un sous-ministre, pour occuper le poste de directeur général par intérim. Un concours sera ouvert « à brève échéance » afin de nommer un nouveau DG, un poste que convoite le directeur adjoint Yvan Gendron qui assumait le rôle de remplaçant jusqu'ici.

Lors d'un point de presse, Réjean Hébert a annoncé que le conseil d'administration a finalement accepté ses demandes pour revoir la gouvernance du CHUM. Il s'était dit « insatisfait » du plan d'action que le C.A. lui avait remis. « Il fallait avoir un accompagnateur avec un plus large mandat tant au niveau de la gouvernance que de la saine gestion, et un directeur général qui n'est pas membre de l'actuelle direction », a-t-il expliqué. Après des pourparlers, « le conseil d'administration a fait les gestes qui s'imposaient en résiliant le contrat de M. Paire, en demandant un accompagnateur et en demandant un directeur général par intérim qui n'était pas de l'organisation. Ça a été un signe de la bonne volonté du conseil d'administration ». Il a donc renoncé à imposer une tutelle, une menace qu'il laissait planer depuis des jours.

L'accompagnateur Michel Baron jouera au CHUM un rôle similaire à celui qu'il avait au CUSM : « remettre de l'ordre dans la gestion interne ».

MM Baron et Fontaine auront notamment pour mission de rétablir l'équilibre budgétaire au CHUM d'ici le 31 mars 2014, alors que le déficit prévu est de 13 millions de dollars.

Ce déficit, « c'est une dérive au niveau de la gestion et c'est inacceptable », a dit le ministre Hébert. Le ménage ne devra pas se faire « au prix d'une diminution des services cliniques ». « Le Vérificateur général a soulevé de nombreux problèmes dans la rémunération des cadres supérieurs de l'organisation, et je pense qu'il y a effectivement des mesures à prendre pour diminuer les coûts administratifs dans cet établissement », a ajouté Réjean Hébert.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer