«Les Québécois ont choisi de tourner la page, d'ouvrir un nouveau chapitre dans l'histoire du Québec», a affirmé Pauline Marois, qui parlait pour la première fois à titre de première ministre. «Les Québécois ont choisi le changement, et ils ont choisi de le faire avec un gouvernement du Parti québécois. Sur plusieurs questions, un désaccord persiste, ce qui est tout à fait normal dans une démocratie», a-t-elle souligné. Mais il y a un accord sur plusieurs autres enjeux, a-t-elle ajouté.

Publié le 19 sept. 2012
Paul Journet LA PRESSE

«Je veux voir 8 millions de personnes relever la tête, reprendre confiance et retrouver leur fierté commune d'appartenir à ce peuple», a-t-elle dit.

Son gouvernement aura quatre priorités: l'intégrité, la prospérité, l'identité et la solidarité. Elle a promis d'être «intraitable» sur les questions d'éthique. Elle s'attaquera rapidement à ce dossier, pour lequel elle aura l'appui de la Coalition avenir Québec. Les deux partis s'entendent notamment pour changer la loi sur les contrats dans l'industrie de la construction, pour imposer des élections à date fixe et pour plafonner les dons annuels aux partis politiques à 100$.