Source ID:; App Source:

Khadir envisage de poursuivre le Journal de Montréal

(Québec) Le député de Québec solidaire, Amir Khadir, envisage de poursuivre le Journal de Montréal et le Journal de Québec en raison de leur manchette d'aujourd'hui.

«Khadir armé, Charest mort», titrent les deux quotidiens. Un surtitre précise qu'une «image troublante» a été trouvée chez le député de Mercier lors de la perquisition à son domicile jeudi dernier. Cette image, présentée en Une, est une affiche s'inspirant de la célèbre toile La Liberté guidant le peuple, d'Eugène Delacroix. Dans ce pastiche, on a mis la tête d'Amir Khadir sur le corps d'un révolutionnaire, et celle du premier ministre Charest sur celui d'un homme gisant au sol.

L'image est en fait une affiche du groupe de musique Mise en demeure. «Cette image n'est rien d'autre qu'une parodie fait par un groupe de musique», a affirmé Amir Khadir en conférence de presse mardi.

La manchette des deux quotidiens «est une pure fabrication. M'avez-vous déjà vu armé? Est-ce que vous avez déjà vu Québec solidaire faire la proposition de la lutte armée ou la révolution?» a-t-il lancé. Il accuse les deux quotidiens de faire une «tentative d'intimidation».

Il a expliqué que l'une de ses filles a acheté l'affiche du groupe Mise en demeure il y a plus d'un an. «Je pense qu'en démocratie, les artistes ont droit à la liberté d'expression», a-t-il dit.

Au lendemain de la défaite dans le château fort d'Argenteuil, plusieurs libéraux n'ont pas hésité à commenter l'affaire. Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, craint que le pastiche ne contienne des messages subliminaux qui incitent à la violence.

Simplement parce qu'il possède cette image chez lui, M. Khadir pose une menace, croit Yves Bolduc. «Il y a toujours des messages subliminaux qu'on passe avec des peintures comme celles-là. Pour certaines personnes qui eux autres sont vulnérables, ça pourrait présenter un risque», a-t-il affirmé.

Que laisse-t-il entendre? «Ça peut toujours être mal interprété. Mais tout ce que je peux dire, c'est que c'est de mauvais goût et ça peut être inquiétant», a-t-il ajouté. «C'est inquiétant de voir que les gens aient pu faire une peinture de ce type-là. Même si on dit que c'est ironique ou que ça fait partie de l'humour, c'est un humour noir qui n'est pas très approprié», a-t-il affirmé.

«Je viens de découvrir que (M. Khadir) a un grand goût pour les arts et particulièrement pour la Révolution française, mais c'est un mauvais goût», a dit le ministre du Développement économique, Sam Hamad.

Le ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier, a essayé de faire un lien entre l'image de la pochette et la démocratie. Il soutient que M. Khadir, chef d'un parti politique et député élu, prône l'anarchie. La raison: il y a un drapeau noir sur le pastiche de cette toile sur le renversement du roi Charles X. Au lendemain d'élections partielles, ça me fait réfléchir», a-t-il lancé.

La ministre de la Culture, Christine St-Pierre, a qualifié l'image de «dégoûtante». Elle dénonce la forme du pastiche, par lequel on a «travesti l'oeuvre d'un artiste».

Le chef de la CAQ, François Legault, semblait beaucoup moins offusqué. «On n'a pas les mêmes goûts de toute évidence. Je n'aurais pas ça chez nous», a-t-il laissé échapper, avant de dire qu'il ne souhaitait pas commenter la chose davantage.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer