Après plus de 40 ans, l'Assemblée nationale s'est officiellement excusée, jeudi matin, auprès des personnes expropriées pour la création du parc national Forillon, à l'extrémité est de la péninsule gaspésienne.

LA PRESSE CANADIENNE

En 1970, le gouvernement du Québec avait exproprié 225 familles et propriétaires de 1500 terrains, obligeant ces derniers à abandonner leur coin de pays pour la création du parc Forillon.

C'est en présence de près de 50 expropriés que les élus de l'Assemblée nationale ont donc unanimement adopté une motion d'excuses officielles pour cette expropriation qualifiée d'abusive.

Le député libéral de Gaspé, Georges Mamelonet, a présenté la motion avec la participation du député péquiste de Matane, Pascal Bérubé.

Ces excuses de l'Assemblée nationale devaient être suivies d'une soirée en l'honneur des personnes expropriées, avec projection de photos sur l'expropriation ainsi que discours et conférences.