Le ministre des Transports du Québec, Sam Hamad, et les maires des villes de la région métropolitaine ont affirmé mercredi que certains chantiers prévus cette année pourraient être reportés s'ils contribuent à empirer les conditions de circulation chaotiques qui règnent depuis la fermeture de la moitié du pont Mercier, la semaine dernière.

Bruno Bisson LA PRESSE



M. Hamad, avec une demi-douzaine de maires et de représentants du monde des affaires, a participé hier à la première réunion d'un comité d'urgence chargé de coordonner les travaux prévus par le MTQ et les municipalités.

Il a déclaré que le comité s'assurera «de revoir la planification des travaux, d'en assurer la réalisation et de faire en sorte que les systèmes de signalisation et de communication soient adéquats, pour permettre au citoyen qui est dans son auto d'obtenir l'information nécessaire pour comprendre ce qui arrive et l'aider à faire les bons choix».

Le comité sera appuyé par des fonctionnaires et des représentants des villes, de Transports Québec et des autorités fédérales responsables des ponts Jacques-Cartier, Champlain et Mercier, afin d'assurer la mise en oeuvre des décisions qui seront prises quant à la réalisation ou non de certains chantiers.

Plan d'intervention

Dans un deuxième temps, a renchéri hier le maire de Montréal, Gérald Tremblay, le comité aura aussi la responsabilité de produire un plan d'intervention pour l'ensemble de la région métropolitaine. «On est interpellés tous les jours par nos citoyens, que ce soit sur la Rive-Sud, sur la rive nord ou à Montréal, et ils nous disent: «On ne peut pas continuer comme ça.»

«La congestion routière est la responsabilité de tout le monde», a déclaré le maire Tremblay, qui a invité les citoyens et les camionneurs à s'assurer que leurs véhicules sont en bon état et qu'ils ne risquent pas de tomber en panne d'essence au milieu d'un pont en pleine heure de pointe. On estime à 70 par jour le nombre d'incidents de ce genre qui ajoutent aux embouteillages causés par les chantiers, sur le réseau routier du MTQ seulement.

En plus de la coordination des chantiers, le comité devra mettre en oeuvre des mesures de compensation pour favoriser la mobilité des gens, en bonifiant si possible les services de train de banlieue et en ajoutant au besoin des services d'autobus. Le maire de Montréal a tenu à souligner, sur ce point, que la Société de transport de Montréal pourrait proposer des circuits d'autobus additionnels, à la condition qu'ils puissent circuler sur des voies réservées afin qu'ils ne restent pas eux aussi pris dans les embouteillages.

Rien de nouveau

Concrètement, toutefois, le comité n'avait aucune nouvelle mesure à annoncer pour alléger la circulation ou faciliter les déplacements entre les deux rives du Saint-Laurent, en attendant la réalisation des travaux d'urgence prévus sur le pont Mercier, d'ici à la rentrée scolaire. Le ministre Hamad a confirmé que les camions sont désormais autorisés à utiliser le pont Mercier en direction de Montréal, et qu'un nouvel horaire d'utilisation des voies du pont Mercier sera mis en vigueur lundi prochain.

M. Hamad a aussi assuré que son ministère tentera d'améliorer la signalisation pour aider les automobilistes à trouver leur chemin dans les déviations.

* * *

PONT MERCIER

Heures d'ouverture des voies

à compter du lundi 27 juin


> Période de pointe matinale :

2 voies ouvertes en direction de Montréal, de 5 h à 9 h

> Période de pointe du soir :

2 voies ouvertes en direction de la Rive-Sud, de 15 h à 19 h

> Périodes hors pointe, en semaine :

1 voie ouverte dans chaque

direction de 9 h 45 à 14 h 15,

et de 19 h 45 à 4 h 15

> Week-ends et jours fériés :

1 voie ouverte dans chaque

direction en tout temps.

Fermetures complètes du pont

> Le pont sera fermé en semaine, durant les changements de phase de la circulation :

de 4 h 15 à 5 h

de 9 h à 9 h 45

de 14 h 15 à 15 h

de 19 h à 19 h 45