Deux autres députées néo-démocrates du Québec élues pour la première fois lors de la vague orange en 2011 ont décidé de jeter l'éponge.

MYLÈNE CRÊTE LA PRESSE CANADIENNE

Marjolaine Boutin-Sweet, qui représente la circonscription de Hochelaga, et Anne Minh Thu Quach de Salaberry - Suroît ont annoncé jeudi qu'elles ne seraient pas candidates lors de l'élection fédérale d'octobre 2019.

Dans un message publié sur sa page Facebook, Mme Boutin-Sweet explique qu'à 64 ans, elle n'a pas « le même niveau d'énergie » que lorsqu'elle a fait son entrée à la Chambre des communes en 2011.

Mme Quach, sa collègue, révèle qu'elle est enceinte de son deuxième enfant, qu'elle souhaite être présente pour sa fille qui entrera à la maternelle en septembre, mais aussi pour son conjoint.

Les deux députées demeureront en poste jusqu'à la fin de leur mandat. Le scrutin est prévu le 21 octobre 2019.

Cela porte à quatre le nombre de députés néo-démocrates qui ont choisi de ne pas faire campagne. Mme Boutin-Sweet et Mme Quach s'ajoutent à Romeo Saganash et Hélène Laverdière qui avaient fait part de leur choix il y a déjà quelques mois. Deux autres députés - Pierre Nantel et Christine Moore - seraient toujours en réflexion. Cette dernière est enceinte de son troisième enfant et attend la naissance prévue en avril avant de prendre une décision.

Neuf députés québécois ont déjà fait savoir qu'ils allaient solliciter un nouveau mandat. Il s'agit d'Alexandre Boulerice, Ruth Ellen Brosseau, Guy Caron, François Choquette, Matthew Dubé, Pierre-Luc Dusseault, Brigitte Sansoucy, Karine Trudel et Robert Aubin.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) compte présentement 15 députés du Québec à la Chambre des communes.