Source ID:5faf735b19523a678a42edbc398803b2; App Source:StoryBuilder

Venezuela: le NPD rejette la position du gouvernement Trudeau

(Ottawa) Le Nouveau Parti démocratique (NPD) s'inscrit en faux à la prise de position du Canada, qui a donné hier son appui au rival du président controversé du Venezuela, Nicolas Maduro

Ottawa s'est joint mercredi à une déclaration du Groupe de Lima en offrant son soutien au chef de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, qui s'est autoproclamé président par intérim du pays soulevé par les manifestations. Le Canada accuse Nicolas Maduro de s'être emparé du pouvoir au terme d'élections frauduleuses et antidémocratiques.

«Le Canada ne devrait pas suivre l'exemple de la politique étrangère des États-Unis, particulièrement son long historique d'ingérence au service de ses propres intérêts dans la région», a affirmé le chef du NPD, Jagmeet Singh, dans une déclaration émise en après-midi. «C'est la population du Venezuela qui devrait choisir qui dirige le Venezuela», ajoute-t-il.

Le NPD a publié cette déclaration officielle alors que le député libéral, Michael Levitt, a dénoncé les propos de la députée néo-démocrate, Niki Ashton, qui a écrit sur Twitter que le Canada «n'a pas appuyé des coups d'État économiques ou militaires». M. Levitt montre aussi du doigt la candidate du NPD dans York-Simcoe, Jessa McLean.

«Jagmeet Singh doit immédiatement dénoncer [les agissements du président] Maduro et désavouer les commentaires [de sa députée] et de sa candidate et supporter les efforts de Juan Guaido pour conduire le Venezuela à des élections libres et équitables», explique le député libéral de York Centre en Ontario.

Crise humanitaire

En réponse, M. Singh soutient «condamner» les actions militaires du régime de Maduro contre les manifestants et rappelle que le Venezuela est plongé en pleine crise humanitaire. «Le Canada devra offrir davantage d'aide pour répondre à la crise humanitaire», écrit-il réclamant que les Nations Unies soient impliquées «afin d'éviter une catastrophe».

Les États-Unis ont également reconnu la légitimité de M. Guaido comme président par intérim et appelé Nicolas Maduro à se retirer.

Le Groupe de Lima a déclaré mercredi qu'il soutenait un processus de transition démocratique au Venezuela, comprenant de nouvelles élections équitables impliquant tous les acteurs politiques. Le groupe a également appelé à l'état de droit et au maintien de la paix sociale pendant la période de transition.

«Les Canadiens sont solidaires du peuple vénézuélien et appuient son désir de rétablir la démocratie constitutionnelle et les droits de la personne au Venezuela», a notamment affirmé hier la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

- Avec La Presse canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer