Un groupe d'experts constitué par le gouvernement exhorte les libéraux fédéraux à créer un programme de type « À nous le podium » pour les entreprises prometteuses en croissance et à mettre fin au soutien aux entreprises sous-performantes.

Mis à jour le 26 sept. 2018
LA PRESSE CANADIENNE

Dans un rapport issu d'une série de tables de stratégie économique, le comité indique que le programme, jumelé à un régime fiscal plus concurrentiel, permettrait aux entreprises performantes d'intensifier leurs activités et autoriserait les entreprises peu performantes à échouer « pour libérer l'argent des contribuables ».

Les experts appellent à des programmes gouvernementaux rationalisés à tous les niveaux afin qu'ils soient « plus cohérents » et à un système éducatif plus uniforme, axé sur le développement des compétences - une tâche importante compte tenu des variations entre les provinces et les conseils scolaires.

Le bilan des contributions de diverses entreprises montre « l'hésitation des entreprises canadiennes à investir dans la technologie » généralisée résultant de l'incertitude quant à la manière dont la technologie peut améliorer leurs résultats.

Le rapport estime qu'un bon ensemble de politiques pourrait ajouter 318 milliards de dollars à l'économie d'ici 2030, mais les experts avertissent que le gouvernement doit apprendre à fonctionner à la vitesse des affaires et à réduire les multiples tracasseries administratives.

Selon le ministre du Développement économique, Navdeep Bains, les efforts du gouvernement fédéral doivent viser à rendre les régimes de réglementation plus souples pour s'ajuster aux changements de l'environnement, mais il faudra des années pour que les entreprises et les travailleurs canadiens deviennent plus concurrentiels mondialement.

« À nous le podium » est un programme financé par le gouvernement fédéral qui soutient les athlètes canadiens d'élite et qui est surtout connu pour avoir préparé Équipe Canada avant les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver.