Désirant améliorer la sécurité sur les routes du pays, le ministre fédéral des Transports Marc Garneau imposera aux constructeurs de voitures que tous les véhicules neufs vendus au Canada soient munis à compter de 2021 de feux rouges arrière qui s'activent automatiquement, en plus des phares avant comme c'est le cas depuis plusieurs années, dès que le moteur est en marche.

Mis à jour le 21 mars 2018
Joël-Denis Bellavance LA PRESSE

Le ministre Garneau annoncera aujourd'hui ce changement aux Normes de sécurité des véhicules automobiles du Canada (NSVAC) afin de s'attaquer à un phénomène qui inquiète de plus en plus les Canadiens, à savoir la conduite de «véhicules fantômes» ou peu visibles dans l'obscurité parce qu'ils ne sont pas dotés d'un éclairage extérieur approprié.

Depuis qu'il est en poste, le ministre des Transports a reçu plusieurs centaines de lettres à ce sujet, selon des informations obtenues hier par La Presse. M. Garneau a d'ailleurs décidé de répondre à bon nombre de ces correspondants en leur envoyant hier une lettre les informant des nouvelles mesures qu'imposera son ministère.

«La question de la conduite de nuit des véhicules sans l'éclairage approprié est l'une des plus fréquemment soulevées par les Canadiens qui écrivent à Transports Canada. Ces véhicules posent un danger pour les autres conducteurs qui ont du mal à les voir. Ils posent également un danger à leurs conducteurs, car leur éclairage est insuffisant pour conduire en toute sécurité», écrit le ministre dans cette missive.

Pour répondre aux nouvelles normes, les constructeurs de voitures devront se plier à l'une des trois conditions suivantes :

• Les feux de jour et les feux rouges arrière devront s'activer automatiquement quand le tableau de bord du véhicule est illuminé et que le véhicule est en marche ;

• Les projecteurs, les feux rouges arrière et les feux de position latéraux devront s'allumer automatiquement dans des conditions de faible luminosité ;

• Le tableau de bord du véhicule devra rester éteint pour rappeler au conducteur d'allumer les phares.

Ce faisant, le gouvernement Trudeau harmonisera d'ailleurs les règlements canadiens avec ceux en vigueur aux États-Unis, où l'on a adopté des changements aux normes des véhicules relativement aux feux rouges arrière le 8 février 2016. «On s'aligne avec eux afin de faciliter le commerce, le tourisme, le transport frontalier et la construction et la vente de véhicules», a-t-on indiqué hier au ministère des Transports.

«La nouvelle modification visera également la question des conducteurs aveuglés par les projecteurs des véhicules venant en sens inverse. Ainsi, la modification ouvrira la porte à de nouvelles technologies d'éclairage de pointe qui permettront d'accroître la visibilité des véhicules, sans l'effet d'aveuglement», a aussi précisé le ministre Garneau dans sa missive aux Canadiens qui lui ont écrit.

Par ailleurs, le ministre Garneau doit aussi confirmer aujourd'hui qu'il renouvelle la campagne visant à sensibiliser les automobilistes qui se déplacent sur les routes du pays à l'importance d'allumer les phares des véhicules, en particulier lorsqu'ils conduisent durant une période de mauvais temps ou dans des conditions de faible luminosité. La campagne «VOIR et être VU» a été lancée en 2016 en partenariat avec l'Association canadienne des automobilistes.