Le Parti progressiste-conservateur de l'Alberta se choisit un nouveau leader samedi, et l'ancien ministre fédéral Jason Kenney semble le favori.

Mis à jour le 18 mars 2017
Dean Bennett LA PRESSE CANADIENNE

Il fait face à deux adversaires, soit le député albertain Richard Starke et le militant Byron Nelson.

Le vainqueur succédera à l'ex-premier ministre albertain Jim Prentice, lui aussi un ancien ministre de Stephen Harper à Ottawa.

Jason Kenney propose l'union de la droite, soit la fusion du Parti progressiste-conservateur avec le Wildrose, pour former un autre parti. Mais il n'ira pas de l'avant si les membres ne lui donnent pas ce mandat.

Selon lui, seule une fusion permettrait d'éviter la division du vote lors du prochain scrutin provincial, prévu au printemps 2019.

Du côté du Wildrose, le chef Brian Jean se dit ouvert à une fusion, mais sous ses propres conditions.