Le Nouveau Parti démocratique (NPD) a déposé jeudi en Chambre un projet de loi visant à faciliter la construction de passages à niveau permettant de traverser les voies ferrées.

Publié le 24 nov. 2016
Mélanie Marquis LA PRESSE CANADIENNE

La mesure législative C-322 accorderait au ministre fédéral des Transports le pouvoir d'ordonner aux compagnies ferroviaires de construire ces traverses et d'autoriser des subventions pour ces projets.

La députée néo-démocrate Hélène Laverdière a souligné qu'en l'absence de ces passages, des piétons et des cyclistes mettent leur vie en danger en choisissant de traverser les rails à des endroits non sécuritaires plutôt que d'opter pour des détours qui sont parfois longs.

En conférence de presse au parlement, elle a soutenu qu'il s'agit d'une demande de longue date à Montréal, ville où se trouve par ailleurs la circonscription de l'actuel titulaire du portefeuille des Transports, Marc Garneau.

Selon la députée de Laurier-Sainte-Marie, il y aurait entre six et neuf endroits à Montréal où la construction de passages sécuritaires s'impose. Plusieurs se trouvent à l'intérieur ou à proximité de la circonscription de Rosemont-La Petite-Patrie, que représente le député néo-démocrate Alexandre Boulerice.

Ce dernier a exhorté le gouvernement fédéral à agir face à cette réelle «préoccupation» des citoyens de la métropole qui sont freinés dans leur déplacement par ce qu'il a qualifié d'«espèce de cicatrice urbaine qu'est cette voie ferrée du Canadien Pacifique».