Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, a continué à alimenter la grogne à l'égard du Québec au cours des derniers jours, cette fois-ci en publiant sur sa page Facebook un tableau qui présente les sommes reçues en péréquation par chaque province depuis la création du programme fédéral en 1957.

Hugo de Grandpré LA PRESSE

«Wow, c'est incroyable que le Québec ait obtenu autant d'argent, après tout ils exploitent des usines à chiots, reçoivent de l'aide sociale, utilisent du pétrole de n'importe quel autre pays que le Canada...», a réagi une Albertaine, Maureen Janseens.

C'est le deuxième tableau du genre que le premier ministre Wall publie sur sa page Facebook depuis sa querelle publique avec Denis Coderre à la fin du mois de janvier, au sujet de la décision des maires de la Communauté métropolitaine de Montréal de ne pas appuyer le projet de pipeline Énergie Est. Il avait alors invité ces politiciens québécois à retourner « poliment leur part des 10 milliards de dollars en péréquation soutenue par l'Ouest ».

CRITIQUES

Ces publications sur Facebook, qui sont ensuite relayées par le site web du gouvernement de la Saskatchewan, attirent des milliers de commentaires. Mais tous ne vont pas dans le même sens et certains dénoncent même les propos du premier ministre saskatchewanais.

«Ces messages de Brad Wall sont extrêmement et dangereusement mensongers», a tranché un jeune internaute, Coltin Walsh. 

«Au cas où quelqu'un se pose la question, le Québec est en fait classé cinquième en termes de paiements de péréquation par habitant... derrière l'Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et le Manitoba. Je dis ça comme ça», a écrit un autre, Richard William Friml.

Le tableau publié par Brad Wall mercredi fait état des montants et des pourcentages du total des paiements de péréquation reçus par chaque province depuis 60 ans. Le Québec arrive en tête, avec 198 milliards et 50,5%. Il est loin devant la Nouvelle-Écosse, deuxième avec ses 44 milliards et 11,1%. La Saskatchewan se classe au huitième rang avec 8 milliards et 2,1%.

«Après que j'ai eu publié une carte de la péréquation par province la semaine dernière, certaines personnes m'ont demandé : "La Saskatchewan n'a-t-elle pas reçu plus que sa part de péréquation au fil des années ?"», a expliqué Brad Wall sur Facebook.

Son message ne mentionne pas le Québec et son bureau n'a pas répondu aux questions de La Presse.

À LA RECHERCHE D'UNE OPPOSITION

Jim Farney, professeur de science politique à l'Université de Regina, explique les récentes sorties du politicien par les élections qui se tiendront en avril en Saskatchewan, et par les difficultés économiques qui frappent durement la province productrice de pétrole.

Selon lui, cependant, ces sorties visent davantage Ottawa que le Québec. « Il a besoin d'une opposition contre laquelle faire campagne et je ne sais pas dans quelle mesure il s'en prend au NPD provincial ou à M. Trudeau en tant que principal adversaire », a indiqué M. Farney.