Le Canada donne son appui aux frappes aériennes américaines et arabes sur des cibles du groupe État islamique (ÉI) en Syrie.

Publié le 23 sept. 2014
LA PRESSE CANADIENNE

Un responsable du gouvernement qui a requis l'anonymat affirme que l'armée canadienne n'est pas toutefois impliquée dans l'opération, qui se transporte jusqu'en Irak pour atteindre les militants de l'ÉI.

Néanmoins, un porte-parole du ministre des Affaires étrangères John Baird révèle que le Canada est derrière les États-Unis.

M. Baird a assisté, la semaine dernière, à une rencontre ministérielle du Conseil de sécurité des Nations unies, où il a affirmé que le Canada appuyait une intensification des efforts internationaux pour neutraliser la menace que représente l'ÉI, qui a pris le contrôle de pans de territoire en Irak et en Syrie.

M. Baird a évité de confirmer la participation du Canada aux opérations militaires en Syrie, expliquant que le Canada pesait toujours son avis sur la question.

La Russie et l'Iran s'opposent à ces attaques aériennes, affirmant qu'elles sont une violation de la souveraineté syrienne.