Un sénateur conservateur bien en vue a annoncé jeudi qu'il se retirerait de la chambre haute en juin 2014.

Publié le 12 déc. 2013
OTTAWA, Ont. LA PRESSE CANADIENNE

Hugh Segal a précisé qu'il deviendrait alors doyen du collège Massey de l'université de Toronto.

M. Segal s'est retrouvé en conflit avec son parti cette année, après la décision des conservateurs de présenter un projet de loi pour suspendre sans salaire les trois sénateurs au coeur d'un scandale sur leurs réclamations de dépenses.

Les rumeurs voulaient que M. Segal quitterait le Sénat, mais dans un communiqué diffusé jeudi, le sénateur remercie le premier ministre Stephen Harper pour «l'appui et les conseils» durant le temps qu'il a passé à la chambre haute.

Hugh Segal a été nommé au Sénat en 2005 par le premier ministre libéral Paul Martin, mais il a une longue expérience des coulisses de la politique fédérale et ontarienne.

Il a été le chef de cabinet de Brian Mulroney, et en 1993, il avait envisagé de se porter candidat à la direction du Parti progressiste-conservateur pour succéder au premier ministre. En 1998, il s'est lancé dans la course, mais a fini second, derrière Joe Clark.

M. Segal a aussi occupé des postes importants au bureau de l'ancien premier ministre ontarien Bill Davis.

«À titre de partisan de la réforme du Sénat, je me suis prononcé en faveur de la limite des mandats en tant que début possible de ce processus», a écrit M. Segal dans un communiqué publié jeudi soir.

«La fin de 2014 marquera ma neuvième année au Sénat et le moment est venu de relever de nouveaux défis.»