Comme le Parti québécois, le Parti conservateur a profité de l'été pour remonter dans les intentions de vote au Québec, selon le dernier sondage CROP-La Presse portant sur la politique fédérale. Les nouvelles sont moins bonnes pour le NPD: les gains des conservateurs se sont faits au détriment des troupes de Thomas Mulcair. Pendant ce temps, la lune de miel du chef libéral de Justin Trudeau se poursuit et son parti se maintient en tête, loin devant ses adversaires.

Mis à jour le 22 août 2013
HUGO DE GRANDPRÉ LA PRESSE

L'été profite à Harper

Plus de trois électeurs québécois sur dix se disent très ou plutôt satisfaits du gouvernement Harper. Il s'agit d'une hausse de cinq points depuis juin et d'un sommet depuis janvier. Cette hausse s'ajoute au bond de six points des conservateurs dans les intentions de vote (de 8% en juin, ils sont maintenant à 14%). Mais le vice-président de CROP, Youri Rivet, invite à la prudence dans l'interprétation de ces résultats: «C'est un sondage d'été et les sondages d'été profitent presque toujours au gouvernement», dit-il.

Toujours la chute pour Mulcair

L'été a été moins fructueux pour le NPD. À la question de savoir qui ferait le meilleur premier ministre du Canada, 23% ont désigné Thomas Mulcair. C'est 8% de moins qu'en juin dernier et 15% de moins qu'en juin 2012. Son parti a aussi chuté de cinq points dans les intentions de vote, passant de 32% à 27%. Les néo-démocrates se situaient à 48% en juin 2012.

Lune de miel pour Trudeau

S'il perd un point de pourcentage, le Parti libéral du Canada se maintient en tête des intentions de vote au Québec, avec 41%. Le chef libéral Justin Trudeau détrône aussi Thomas Mulcair au sommet du palmarès des meilleurs premiers ministres potentiels, avec 31% des appuis. «On est encore dans la lune de miel, analyse Youri Rivet de chez CROP. On va voir si ça se solidifie. En tout cas, ce n'était pas un feu de paille.»

Légère remontée du Bloc 

Les difficultés du Bloc québécois se poursuivent, malgré une légère remontée depuis juin. Ils sont maintenant à 17% des intentions de vote, et l'écart se resserre avec le Parti conservateur. Le parti souverainiste n'attire que 20% du vote francophone, au troisième rang derrière le Parti libéral (33%) et le NPD (31%). Mais c'est le Parti vert qui ferme la marche quant aux intentions de vote générales au Québec, avec seulement 1%.

Le PLC domine, sauf à Québec

Vote francophone, vote non francophone, vote montréalais, vote du 450, vote dans le reste de la province... Les troupes de Justin Trudeau se classent au premier rang dans toutes les sous-catégories de l'analyse de CROP, sauf une: le vote dans la région de Québec, où le Parti conservateur recueille 38% des appuis. Autrement, le PLC devance ses adversaires même chez les francophones, avec 33% des appuis.