Archétypes de politiciens

Régis Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Régis Labeaume

Photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Louise Leduc
La Presse

Voici différents styles préconisés par des politiciens, selon Luc Dupont, professeur au département de communication à l'Université d'Ottawa.

Deux styles qui fonctionnent...

Le bagarreur

C'est un Régis Labeaume - «un gladiateur, qui, incidemment, aura son Colisée» -, c'est Jean Chrétien, Lucien Bouchard, Gilles Duceppe et Denis Coderre (avec composante techno). «Le petit danger avec ces archétypes, cependant, c'est que les électeurs se fatiguent de la bagarre. De déchirer sa chemise à répétition - comme le faisait Lucien Bouchard -, ça finit par perdre de son effet.»

Le séducteur

Pierre Elliott Trudeau, les Kennedy, Ronald Reagan, BarackObama et possiblement Justin Trudeau. «En tout cas, le week-end de son investiture, les photos de famille étaient parfaites: sa femme, avec sa tête parfaitement inclinée, Justin, portant lui-même ses deux enfants...» «De la même manière, BarackObama joue beaucoup cette carte. Souvent, en plein discours, sur scène, on le voit s'interrompre en plein vol, regarder son épouse et lui dire devant tout le monde: «Chérie, tu es magnifique ce soir.»»

 

... Et trois autres qui ne fonctionnent pas

Le cerveau

Le politicien intellectuel, d'apparence froide comme Stéphane Dion et Michael Ignatieff. «On a essayé de nous vendre l'intello du Québec, ça n'a pas marché, on a essayé de nous vendre l'intello de l'Ontario, ça n'a pas marché davantage.» «Au Québec, RaymondBachand entrerait dans cette catégorie. Comme ministre des Finances, il a démontré ses compétences, mais il ne passe pas, notamment parce qu'il n'est pas un excellent communicateur.» L'équivalent américain? John Kerry.

Bernard Landry... (Archives La Presse) - image 4.0

Agrandir

Bernard Landry

Archives La Presse

Le politicien de carrière

Cette fois, c'est Thierry Giasson, professeur au département d'information et de communication de l'Université Laval qui répond: «Des gens comme Bernard Landry, qui ont fait de la politique toute leur vie, on en voit de moins en moins. Il faut de nos jours avoir fait autre chose. Les candidats sont de plus en plus issus de la société civile, du monde des affaires, etc.»

Le Cassandre

Celui qui nous prévient qu'il faudra se serrer la ceinture, qui nous annonce des années difficiles. «Celui-là ne sera jamais premier ministre. C'est le cas de Mario Dumont, qui est à l'origine de discours sur l'importance de saines finances publiques.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer