Source ID:; App Source:

Candidature de Justin Trudeau: la garde rapprochée est en place

Justin Trudeau a refusé de confirmer sa candidature... (Photo: PC)

Agrandir

Justin Trudeau a refusé de confirmer sa candidature à la direction du PLC, mercredi. L'annonce est prévue mardi prochain.

Photo: PC

(Ottawa) Justin Trudeau n'annoncera sa candidature que mardi prochain, mais sa campagne est déjà sur les rails, a appris La Presse. Plusieurs de ses proches collaborateurs sont déjà choisis et sont à pied d'oeuvre partout au pays pour assurer la victoire de leur candidat le 14 avril prochain.

Le principal intéressé a refusé mercredi de confirmer qu'il se lancera dans la course à la direction du Parti libéral du Canada (PLC) dès le 2 octobre. «Je n'ai rien à annoncer aujourd'hui. Heureux de voir que tout le monde est de bonne humeur», s'est borné à dire le jeune député de Papineau à une meute de journalistes qui l'attendait avant le début de la réunion du caucus libéral.

Mais selon nos informations, une équipe d'organisateurs et de conseillers est assemblée depuis quelques semaines. Des stratèges libéraux qui ont travaillé pour Paul Martin, Stéphane Dion, Michael Ignatieff et même pour le premier ministre de l'Ontario Dalton McGuinty entendent déployer tous les efforts pour assurer l'élection de Justin Trudeau à la tête du PLC.

«La candidature de Justin Trudeau a déjà permis de ramener une certaine unité au sein des troupes libérales», a fait valoir une source libérale, en faisant allusion aux batailles fratricides dans le parti depuis plusieurs décennies.

Gerald Butts, ancien secrétaire principal de Dalton McGuinty et maintenant président et chef de la direction de World Wildlife Fund Canada, agit déjà comme «éminence grise» dans l'entourage de

M. Trudeau. Les deux hommes se connaissent depuis plusieurs années et ont fait des études universitaires ensemble.

Katie Telford, qui a travaillé au bureau de Stéphane Dion lorsque ce dernier était à la tête du PLC, est responsable de la gestion des opérations. Robert Asselin, qui a été un proche collaborateur de Stéphane Dion, de Paul Martin et de Michael Ignatieff, agira comme conseiller. Une autre Québécoise, Danielle Dansereau, mettra également la main à la pâte.

Sacha Trudeau continuera à prodiguer ses conseils à son frère tout au long de la course à la direction, comme il le fait depuis l'entrée en politique du député de Papineau.

Dans l'Ouest canadien, Bruce Young, ancien organisateur de Paul Martin et des libéraux provinciaux de la Colombie-Britannique, se chargera de l'organisation de la campagne.

M. Trudeau compte se rendre à Mississauga, en banlieue de Toronoto, jeudi prochain, soit deux jours après avoir confirmé sa candidature à Montréal. Il peut déjà compter sur l'appui d'anciens députés libéraux de la région, dont Omar Alghabra et Navdeep Bains. Ces derniers jouissent d'un réseau important dans la grande région de Toronto.

L'annonce de la candidature possible de Justin Trudeau a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains sont heureux qu'il brigue la direction du PLC, d'autres soutiennent qu'il pourrait être le dernier chef d'un parti qui a dominé l'échiquier politique canadien lors du siècle dernier.




À découvrir sur LaPresse.ca

La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer