La Chambre des communes a voté tôt mercredi une loi qui envoie les parties impliquées dans le conflit de travail d'Air Canada en arbitrage.

Publié le 14 mars 2012
LA PRESSE CANADIENNE

La législation a été approuvée à 155 votes contre 124. Elle concerne environ 8600 mécaniciens, bagagistes et agents de fret du transporteur aérien et ses quelque 3000 pilotes.

La ministre fédérale du Travail, Lisa Raitt, avait déposé, lundi, un projet de loi pour suspendre le droit de grève des travailleurs, ainsi que celui du transporteur aérien de mettre ses employés en lock-out. La ministre Raitt soutenait que le pays ne pouvait se permettre un arrêt de travail chez Air Canada.

Voulant éviter un arrêt de travail durant la semaine de relâche scolaire, Lisa Raitt avait acheté du temps la semaine dernière en confiant les deux dossiers au Conseil canadien des relations industrielles.

Les syndicats des pilotes et des machinistes sont les deux derniers groupes à devoir s'entendre avec Air Canada.

Ottawa était intervenu dans de précédents conflits de travail chez le transporteur aérien.