Source ID:; App Source:

Méfiance extrême des Québécois envers leurs élus

Les Québécois sont les plus désabusés du pays... (Photo: PC)

Agrandir

Les Québécois sont les plus désabusés du pays envers leur gouvernement provincial, révèle un sondage mesurant l'humeur des électeurs canadiens.

Photo: PC

(Ottawa) Conséquence directe des nombreuses allégations de corruption qui éclaboussent l'industrie de la construction, les Québécois sont ceux qui font le moins confiance à leur gouvernement provincial pour bien s'acquitter de ses responsabilités dans l'attribution des contrats gouvernementaux.

Il subsiste quand même une certaine méfiance dans l'ensemble du pays envers les gouvernements pour ce qui est de la bonne gestion des fonds publics. Le désabusement est tel qu'une faible proportion des Canadiens croit que les gouvernements travaillent dans le meilleur intérêt de la population.

C'est du moins le constat que fait la firme Nanos dans un récent sondage visant à mesurer la confiance des citoyens à l'égard du gouvernement fédéral et de leurs gouvernements provinciaux respectifs.

Pour évaluer la confiance des citoyens, la firme Nanos a demandé aux personnes interrogées de donner un score de 1 à 10 (1 voulant dire pas de confiance du tout et 10 voulant dire une confiance complète) à leur gouvernement provincial et au gouvernement fédéral sur une série de sujets (allocation de contrats gouvernementaux, mise en oeuvre des réglementations, travail dans l'intérêt public et nominations politiques).

Les Québécois se sont montrés sévères envers le gouvernement Charest dans le dossier de l'attribution des contrats gouvernementaux en accordant un score moyen de 3,51. Dans l'ensemble des dossiers, les Québécois donnent une note de 4,27 à l'équipe de Jean Charest.

«Les Québécois donnent le score le plus bas à leur gouvernement provincial sur le baromètre de confiance. Ces résultats ne sont pas étonnants dans le contexte actuel», a affirmé Jean-Simon Farrah, analyste de recherche chez Nanos.

Les électeurs des autres provinces sont aussi sévères envers leur gouvernement. En moyenne, ils offrent un score de 4,70 en Ontario, 5,25 dans les provinces atlantiques, 5,03 dans les Prairies et 4,61 en Colombie-Britannique.

«Le cynisme est aussi palpable dans les autres provinces», a dit M. Farrah.

La réputation du gouvernement fédéral n'est pas reluisante non plus. Dans l'ensemble du pays, les élus fédéraux obtiennent un score de 4,64 sur le baromètre de confiance. Les Québécois sont moins sévères envers Ottawa qu'envers Québec, toutefois. Ils accordent un score de 4,63 aux élus fédéraux.

Ce sondage a été réalisé auprès de 1209 personnes, du 25 septembre au 2 octobre dernier. La marge d'erreur est de 2,8 points de pourcentage, 19 fois sur 20.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer