Le chef libéral Michael Ignatieff a profité d'une étape de sa tournée estivale, vendredi, pour attaquer le projet gouvernemental qui pourrait mettre fin aux politiques de discrimination positive en emploi.

LA PRESSE CANADIENNE

Livrant son discours dans l'un des quartiers les plus multiethniques de Montréal et du Canada, M. Ignatieff a affirmé que chaque Canadien devait avoir le droit de travailler dans la fonction publique fédérale.

Un ministre du gouvernement conservateur a soutenu, jeudi, que les politiques actuelles d'embauche limitent les droits de certains individus. Les conservateurs ont même ordonné une étude des règles qui donnent un traitement préférentiel aux groupes minoritaires pour certains postes.

Le chef de l'opposition officielle a soutenu que les projets de réforme des conservateurs visaient à monter les Canadiens les uns contre les autres. Il en a aussi profité pour louer l'éthique de travail des immigrants.