La députée néo-démocrate Judy Wasylycia-Leis quitte la scène politique fédérale.

LA PRESSE CANADIENNE

La démission de Mme Wasylycia-Leis prendra effet samedi. Elle représente la circonscription de Winnipeg Nord depuis 1997.

Ancienne ministre de la Culture dans le gouvernement manitobain d'Howard Pawley, Mme Wasylycia-Leis a expliqué mardi que le moment est venu pour elle de passer à autre chose.

Elle dit vouloir passer du temps avec sa famille avant de décider de son avenir.

La femme de 58 ans représentait la circonscription autrefois défendue par le légendaire député néo-démocrate Stanley Knowles.

Mme Wasylycia-Leis a servi comme présidente du caucus et porte-parole de son parti pour les finances et la santé. Elle a su récolter les appuis nécessaires pour faire adopter des lois importantes, notamment l'ajout d'avertissements concernant le syndrome d'alcoolisation foetale sur les bouteilles d'alcool, l'interdiction des petits cigares parfumés et l'amélioration de la sécurité des jouets.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jack Layton, affirme que Mme Wasylycia-Leis a été une des militantes les plus déterminées et les plus efficaces du pays dans le domaine de la santé.

«Judy a été une guerrière sur cette question au sein de notre caucus, a dit M. Layton. Elle a été un membre très important de notre caucus. Je lui souhaite bonne chance dans sa prochaine aventure. Je sais qu'elle sera toujours un membre loyal de la famille du NPD. Sa jovialité et sa détermination nous manqueront.»

Les propos de M. Layton reprenaient ceux de Shirley Douglas, la fille du fondateur du régime d'assurance-maladie Tommy Douglas, qui avait surnommé Mme Wasylycia-Leis la guerrière du système de santé publique du Canada.