(Québec ) Un ex-stratège de l’ancien premier ministre Philippe Couillard et de la cheffe libérale Dominique Anglade, Charles Robert, se porte candidat dans Jean-Lesage à Québec, a appris La Presse. Selon le principal intéressé, son saut est « totalement raccord avec la suite de [s]on engagement politique ».

Publié le 16 août
Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

« En ce moment, ce que je veux, c’est être député de Jean-Lesage ; c’est ça, mon objectif », a indiqué M. Robert. Après avoir gravité plus d’une quinzaine d’années dans les coulisses du monde politique, celui qui était jusqu’à tout récemment directeur de cabinet adjoint de Dominique Anglade estime qu’il est mûr pour un nouveau défi.

Sa candidature pour le Parti libéral du Québec sera confirmée ce mercredi par la cheffe lors d’une conférence de presse à Québec.

« Les bureaux de comté d’un député, c’est souvent la dernière solution d’un citoyen », relate l’ex-directeur des relations avec les médias de Philippe Couillard. Il a aussi évolué dans les cabinets des ex-ministres Laurent Lessard et Lise Thériault. « J’ai besoin de retrouver ça, j’ai besoin d’aller travailler avec le monde », a-t-il ajouté.

Charles Robert s’est retiré temporairement de ses fonctions au cabinet de Mme Anglade en septembre 2021 pour des raisons de santé. C’est à son retour en poste, le 8 août dernier, que le Parti libéral du Québec l’aurait sollicité pour qu’il se porte candidat dans la grande région de Québec, a-t-il indiqué à La Presse.

Il a porté son choix sur Jean-Lesage, une circonscription pourtant loin d’être acquise aux libéraux qui prendraient en ce moment le cinquième rang, selon le site de projections Qc125. Jean-Lesage appartient depuis 2018 à Sol Zanetti, de Québec solidaire, qui cherche à obtenir un second mandat.

Toujours selon Qc125, la bataille pourrait bien se jouer entre Québec solidaire et la Coalition avenir Québec (CAQ), qui obtiennent 34 % et 33 % des intentions de vote, en date du 12 août. Le Parti conservateur du Québec récolte de son côté 16 %. « On n’a jamais été bons dans les sondages et on a fait quatre mandats », relativise M. Robert.

« Le travail que je veux faire, c’est de rallier les libéraux de Jean-Lesage pour leur dire que le seul parti qui peut faire front à la CAQ, ce n’est pas Québec solidaire, c’est le Parti libéral. Je ne m’inventerai pas que le job est facile, c’est jamais facile. Ces défis-là, il faut que tu les prennes à bras le corps », poursuit le nouveau candidat libéral.

Jean-Lesage a été dans le giron du Parti libéral du Québec de 2003 à 2007, puis de 2008 à 2018. Charles Robert se dit par ailleurs « proche » d’André Drolet, qui a été député libéral de Jean-Lesage pendant 10 ans.

Charles Robert a quitté la sphère politique pendant un intermède d’environ une année après la défaite de Philippe Couillard pour devenir lobbyiste de la firme Lévesque Stratégies en 2019, selon son compte LinkedIn. Il a été conseiller de Philippe Couillard de 2012 à 2018.

De son côté, la CAQ mise de nouveau sur Christiane Gamache, une candidate issue du monde de l’éducation, pour ravir Jean-Lesage aux solidaires. Le Parti québécois fait confiance à l’entrepreneur Michaël Potvin et le Parti conservateur du Québec (PCQ), à Denise Peter, ex-candidate de Québec 21 au municipal et actuelle présidente du PCQ.