(Montréal) Avec les incidents impliquant des armes à feu qui se multiplient à Montréal, le gouvernement québécois investit deux millions de dollars dans des projets visant à agir spécifiquement en prévention dans sept arrondissements de la métropole.

Publié le 23 juin
La Presse Canadienne

Par voie de communiqué, jeudi, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a expliqué que cette somme vient s’ajouter aux travaux du Comité stratégique en sécurité urbaine de Montréal (CoSSUM).

Les deux millions de dollars en 2022-2023 seront répartis entre 12 projets dans les arrondissements Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Montréal-Nord, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Saint-Léonard, Le Sud-Ouest et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault

Une partie des projets consiste à moderniser des installations sportives ou culturelles, afin de les rendre plus accueillantes, mais plusieurs arrondissements pourront profiter des sommes qui leur sont attribués pour engager des intervenants qui travailleront auprès des jeunes, notamment.

Par exemple, l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension s’est vu octroyer 267 400 $ pour créer des postes d’intervenants-pivots pour les grandes écoles secondaires et primaires de son territoire afin d’instaurer « un filet de sécurité auprès des jeunes les plus touchés par des facteurs de vulnérabilité ».

« Nos jeunes sont trop souvent impliqués dans des évènements liés aux armes à feu », a déploré la ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Chantal Rouleau, qui co-signe cette annonce avec la ministre Guilbault et la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

« Il faut donc agir concrètement, directement auprès d’eux, dans une approche préventive. Avec les espaces qui seront mis en place, nos jeunes auront accès à des lieux sécuritaires où ils pourront faire d’autres choix que celui de la violence », a ajouté Mme Rouleau.

Parmi les autres projets visés par cette annonce, notons la transformation d’un terrain de planche à roulettes en un terrain de basketball au parc Pilon, à Montréal-Nord, et la création d’espaces pour les jeunes dans le Centre Leonardo Da Vinci, à Saint-Léonard.

L’Office municipal d’habitation de Montréal aura aussi le mandat de gérer la création de deux salons de barbier permettant de regrouper les jeunes et de leur offrir un revenu d’emploi. Deux chargés de projets seront embauchés pour soutenir les jeunes.

« Nous devons continuer de travailler sans relâche pour améliorer la qualité de vie dans tous les quartiers et favoriser les initiatives qui renforcent le sentiment d’appartenance au milieu de vie des populations et des jeunes à risque », a soutenu la mairesse Plante.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre du programme CENTAURE, soit la stratégie de lutte contre la violence armée mise en place par le gouvernement.