(Ottawa) Le Parti conservateur du Canada est convaincu que les données sur ses membres n’ont pas été compromises à la suite de rapports faisant état d’un piratage présumé.

Publié le 31 mars
La Presse Canadienne

Une porte-parole de la campagne de Jean Charest dans la course à la direction déclarait mercredi que plusieurs personnes lui avaient dit qu’elles avaient reçu des courriels de son équipe suggérant qu’elles avaient fait des contributions, alors que ce n’était pas le cas.

Michelle Coates Mather a indiqué que la campagne Charest a déterminé que quelqu’un avait utilisé son site internet pour faire de fausses promesses de contributions en utilisant des adresses IP ukrainiennes.

L’incident a été rendu public sur Twitter plus tard mercredi par un stratège et militant conservateur, qui a partagé son expérience et prévenu les militants que des données avaient été volées.

Mme Coates Mather qualifie cette affaire de « tentative évidente de semer le chaos », un geste qui ne sera pas toléré. Elle soutient que son équipe a informé ceux qui ont été touchés, ainsi que le comité organisateur de la course à la direction du Parti conservateur.

Le directeur du parti, Wayne Benson, a écrit que les conservateurs prenaient cette affaire au sérieux et enquêteraient sur toute utilisation abusive possible des données du parti. Il s’est également dit convaincu que les données internes sur les membres du parti n’avaient pas été compromises.