(Québec) Dominique Anglade rebat les cartes de son cabinet fantôme et confie la Santé au député de Nelligan, Monsef Derraji. La cheffe libérale assumait cette responsabilité depuis l’expulsion de Marie Montpetit pour des allégations de harcèlement psychologique, en novembre.

Publié le 11 janvier
Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

La cheffe Dominique Anglade a choisi de confier à Monsef Derraji le rôle de porte-parole de l’opposition officielle en matière de Santé et des Services sociaux. Le député de Nelligan, qui était jusque-là critique en matière d’Économie notamment, devient donc l’interlocuteur du ministre de la Santé, Christian Dubé, au Salon bleu.

M. Derraji est détenteur d’un MBA en gestion pharmaceutique et doit compléter son doctorat en santé publique d’ici mars 2022. L’élu montréalais avait d’ailleurs prêté main-forte en CHSLD lors de la première vague de la pandémie de COVID-19.

Le remaniement du cabinet libéral fantôme était devenu nécessaire après le renvoi de la députée Marie Montpetit des rangs libéraux, en novembre. Elle avait néanmoins perdu ses responsabilités quelques heures avant son expulsion à la suite d’un échange houleux sur Twitter où elle avait critiqué son collègue, l’ex-ministre de la Santé Gaétan Barrette, qui avait interpellé les médecins de famille sur le réseau social.

Ce dernier - qui a annoncé en novembre qu’il ne sollicitera pas de nouveau mandat en 2022 - avait aussi été dépouillé de ses fonctions par Mme Anglade. La cheffe réhabilite l’élu de La Pinière et lui confie la Justice et l’Éthique. Il donnera donc la réplique à Simon Jolin-Barrette en Chambre.

Par ailleurs, Dominique Anglade donne aux députés Isabelle Melançon (Environnement, Emploi et Condition féminine) et Marc Tanguay (Économie, Énergie, Ressources naturelles, Innovation et Science) le mandat de mousser le « Projet Éco », qui vise notamment la nationalisation de l’hydrogène vert, à moins de huit mois des prochaines élections. Ils auront entre autres le mandat de faire la promotion de ce « projet de société » aux yeux de la cheffe dans les régions du Québec.

Le vétéran Pierre Arcand conserve la présidence du caucus libéral et devient porte-parole de l’opposition officielle pour le Conseil du Trésor. Autre changement, Greg Kelley hérite de la responsabilité de la Cyrbersécurité et du Numérique en plus de conserver les Affaires autochtones. Le ministre Éric Caire est devenu, avant les Fêtes, le tout premier ministre de la Cybersécurité et du Numérique.