(Québec ) L’ex-ministre libérale Francine Charbonneau ne sera pas de la ligne de départ des élections de 2022. La députée de Mille-Îles, à Laval, a annoncé vendredi qu’elle ne sollicitera pas de nouveau mandat au prochain scrutin, dans moins d’un an.

Publié le 17 déc. 2021
Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a confirmé les intentions de sa députée dans un communiqué, vendredi. Mme Charbonneau quittera la politique provinciale en 2022 après plus d’une dizaine d’années à siéger à l’Assemblée nationale. Elle a été élue la première fois en 2008.

Mme Charbonneau a occupé les fonctions de ministre responsable des Aînés, de la Famille et de la Lutte à l’intimidation sous le gouvernement Couillard, de 2014 à 2018. Elle est porte-parole de l’opposition officielle en matière de forêts, de faune et de parcs, depuis juin 2020.

« Représenter les citoyennes et les citoyens de Mille-Îles est un honneur que je vis chaque jour comme un cadeau. Travailler à améliorer le bien-être des gens m’a toujours animée et c’est ce qui continue de me guider chaque jour. Je vais donc quitter la tête haute, sincèrement honorée du privilège que mes concitoyennes et concitoyens m’ont offert en m’accordant leur confiance », a-t-elle déclaré par communiqué.

La cheffe libérale, Dominique Anglade, a pour sa part souligné la « grande contribution politique » de Mme Charbonneau dans l’amélioration de la vie des Québécois.

« Pendant plus d’une décennie, elle a œuvré avec tout son cœur et dévouement à l’avancement de notre société. Francine est une élue engagée dans la communauté lavalloise, un modèle de rigueur pour toutes celles et tous ceux qui veulent faire le saut en politique », a-t-elle souligné.

Francine Charbonneau est la troisième députée libérale à annoncer qu’elle ne briguera pas les suffrages en 2022, après les ex-ministres Gaétan Barrette et Lise Thériault. D’autres vétérans sont susceptibles d’annoncer leur départ de la vie politique au cours des prochains mois. Les députés Pierre Arcand, Carlos Leitão, Kathleen Weil, Hélène David et Christine St-Pierre sont toujours en réflexion quant à leur avenir.