(Québec ) L’élection « d’une nouvelle vague de politiciens » qui « veulent en faire plus » pour le logement social, le transport collectif et l’environnement sème « l’espoir » dans les rangs de Québec solidaire à une année du prochain scrutin provincial.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

« C’est un peu une nouvelle vague de politiciens et de politiciennes qui arrivent en politique municipale québécoise, c’est réjouissant et, franchement, ça me donne de l’espoir pour l’an prochain », a lancé le chef parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, qui a réagi lundi aux résultats des élections municipales en marge d’une annonce de sa formation en matière de santé.

M. Nadeau-Dubois a souligné l’élection « de jeunes élus » avec des idées sur le transport collectif, le logement social et l’environnement, des thèmes phares de Québec solidaire. « Ça me donne espoir que ces thèmes-là vont faire jaser au Québec dans la prochaine année et c’est aussi [des priorités] de Québec solidaire, donc, nous, on va être à l’Assemblée nationale pour relayer cette volonté que plusieurs Québécoises et Québécois viennent d’afficher », a-t-il indiqué.

Le chef parlementaire a souligné particulièrement la réélection de Valérie Plante à Montréal, mais aussi l’élection de Catherine Fournier à la mairie de Longueuil, de Stéphane Boyer à Laval et d’Évelyne Beaudin à Sherbrooke. Cette dernière, qui devient la première mairesse de Sherbrooke, a d’ailleurs participé à la fondation d’Option nationale, un parti qui a fusionné avec Québec solidaire.

« Tout ça me fait dire qu’il y a un nouveau vent, c’est un vent de fraicheur et il faut le saluer. Et oui, c’est sûr que pour un parti comme Québec solidaire qui parle d’environnement depuis tellement d’années, on a souvent eu l’impression d’être seuls, on a souvent eu l’impression d’être un peu dans notre monde, dans notre coin. Alors de voir, comme ça, une nouvelle génération d’élus municipaux porter des idées sur l’environnement, […] oui, c’est réjouissant », a-t-il ajouté.

Partielle dans Marie-Victorin

Québec solidaire doit préparer au cours des prochaines semaines l’élection partielle qui sera déclenchée d’ici six mois dans Marie-Victorin après la victoire de Catherine Fournier. Élue sous la bannière péquiste en 2018, la députée Fournier siégeait comme indépendante depuis son départ du Parti québécois depuis mars 2019.

« On va se mettre au travail, on va se rencontrer dans les prochains jours, prochaines semaines pour faire notre plan de match dans Marie-Victorin. On attend d’avoir des nouvelles du gouvernement pour savoir quand serait l’élection partielle, puis on prendra nos décisions en temps et lieu », a souligné M. Nadeau-Dubois. Dans une réponse en anglais, il a dit voir cette élection partielle « comme une opportunité » pour sa formation politique.