(Toronto) Le nouvel élu d’une circonscription du centre-ville de Toronto a annoncé samedi soir qu’il siégera à titre d’indépendant.

La Presse Canadienne

Kevin Vuong a indiqué sur Twitter qu’il ne démissionnera pas de son poste de député de Spadina — Fort York malgré la controverse entourant son élection.

Les libéraux avaient annoncé deux jours avant le vote qu’ils n’appuyaient plus M. Vuong. Le parti a pris cette décision après que le Toronto Star eut révélé qu’il avait déjà été accusé d’agression sexuelle en 2019. Toutefois, les accusations ont été abandonnées par les procureurs.

Plusieurs milliers de personnes avaient déjà voté par courrier ou par anticipation. Il était trop tard de retirer le nom de Kevin Vuong ou son affiliation avec le Parti libéral sur les bulletins de vote.

Il l’a emporté en obtenant environ 38,9 % des suffrages, devançant le candidat néo-démocrate Norm Di Pasquale par 2158 votes.

« Après avoir réfléchi sur les récents évènements, je voudrais présenter mes excuses pour le manque de transparence, a-t-il déclaré. J’ai décidé de siéger comme député indépendant de Spidina — Fort York à la Chambre des communes. Je travaillerai dur pour servir la collectivité. »