La ministre Nadine Girault doit suspendre ses activités en raison d’une blessure au dos.

Pierre Saint-Arnaud La Presse Canadienne

Un communiqué publié en fin de journée, mercredi, par le cabinet du premier ministre François Legault fait état d’une absence de « quelques semaines » rendue nécessaire par des traitements qui l’obligent à une convalescence prolongée.

Nadine Girault occupe des fonctions ministérielles multiples : elle est toujours responsable des Relations internationales et de la Francophonie, mais elle occupe aussi le poste de ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration.

Durant son absence, c’est la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui prendra le relais aux Relations internationales et à la Francophonie. Du côté de l’Immigration, la Francisation et l’Intégration, c’est le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, qui héritera de la responsabilité.

Nadine Girault avait dû réduire ses activités entre la fin août et la mi-septembre 2017, à la suite d’un diagnostic de cancer du poumon. Les vérifications menées par La Presse Canadienne confirment que son arrêt de travail actuel n’est aucunement lié à cette condition.

Une autre ministre du cabinet Legault est présentement absente pour des raisons de santé. Il s’agit de Marguerite Blais, responsable du dossier des Aînés et des Proches aidants, qui a quitté ses fonctions le 17 août dernier pour soigner des douleurs aiguës à une jambe. Son retour est prévu pour la fin du mois. C’est le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui assume ses fonctions durant son congé de maladie.