(Halifax) Les progressistes-conservateurs de la Nouvelle-Écosse ont remporté un gouvernement majoritaire aux élections provinciales.

La Presse Canadienne

Avec deux des 55 circonscriptions qui restaient à déterminer mardi soir, les conservateurs avaient conquis 31 circonscriptions électorales pour remplacer les libéraux comme prochain gouvernement.

Tim Houston deviendra le prochain premier ministre de la province.

Les progressistes-conservateurs de la Nouvelle-Écosse ont renversé la tendance observée dans les sondages pour remporter l’élection provinciale et former le prochain gouvernement.

Cette victoire surprise met fin à une tendance qui se dessinait au Canada alors que jusqu’ici les électeurs semblaient récompenser les partis au pouvoir depuis le début de la pandémie et leur accordant de nouveaux mandats lors des autres élections provinciales tenues pendant la crise sanitaire.

Le chef conservateur a été élu dans la circonscription de Pictou Est.

Alors qu’il célébrait sa victoire avec une foule en liesse à New Glasgow, il a affirmé que le triomphe électoral des conservateurs montre que la province est prête pour le changement.

Tim Houston a réaffirmé son engagement de campagne à investir massivement dans les soins de santé.

Son rival libéral et premier ministre sortant, Iain Rankin, a lui aussi conservé son siège dans Timberlea-Prospect.

Il a indiqué qu’il continuera à diriger les libéraux de la Nouvelle-Écosse malgré la défaite électorale décisive du parti.

Iain Rankin a déclaré à ses partisans réunis à Halifax qu’il « ne changerait rien » à la campagne de son parti s’il devait recommencer.

Le chef du NPD Gary Burrill, a remporté sa circonscription de Halifax Chebucto.

Gary Burrill a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse en 2009.

Le NPD a fait des gains aux élections avec des députés élus ou en tête dans au moins 10 circonscriptions.

M. Rankin avait déclenché des élections, le 17 juillet, moins de cinq mois après son arrivée à la tête de la province à la suite d’une course à la chefferie pour succéder à Stephen McNeil.

Les progressistes-conservateurs ont présenté une plateforme qui tend vers la gauche, avec de grosses dépenses axées sur l’amélioration du système de santé – un sujet qui est finalement devenu l’un des thèmes dominants de la campagne.

Les libéraux sortants, dirigés par Iain Rankin, 38 ans, ont fait campagne en tentant de miser sur l’optimisme post-pandémique, tout en prêchant un conservatisme budgétaire strict.

Le NPD, qui détenait cinq sièges lors de la dissolution, a également fait des gains, augmentant son nombre de sièges avec des victoires à Halifax.