(Québec) Talonné par les oppositions pour reconnaître la crise du logement qui secoue de nombreuses villes, le gouvernement Legault dépose un plan d’action de 60 millions pour soutenir les citoyens qui cherchent toujours un logement à louer, à l’approche du premier juillet.

Hugo Pilon-Larose
Hugo Pilon-Larose La Presse

Par voie de communiqué, vendredi, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, détaille les mesures qui sont prises pour faire face à l’enjeu de la difficulté de se loger. Rappelons que Québec reconnaît que la situation du logement dans la province est fragile, mais n’utilise pas le mot « crise » dans ses communications.

Avec ce nouveau plan, le gouvernement Legault estime que « 2500 ménages dans le besoin recevront de l’aide pour payer leur loyer par l’entremise de nouvelles unités de supplément au loyer ».

« Au total, 1500 ménages pourront être aidés par l’intermédiaire d’unités de supplément au loyer d’urgence déjà disponibles pour répondre à la demande du 1er juillet et accordées en fonction de différents assouplissements significatifs. De ce nombre, 400 sont spécialement réservées à des personnes en situation d’itinérance et 100 à des femmes victimes de violence conjugale. Cette aide leur permettra de payer un loyer équivalent à 25 % de leur revenu, tout comme dans les logements sociaux », écrit Québec dans son communiqué.

« Le gouvernement du Québec prévoit également soutenir 1000 ménages additionnels en octroyant autant d’unités de supplément au loyer dans le cadre du Programme supplément au loyer – marché privé », poursuit-on.

Québec ajoute que le plan d’action déposé vendredi « prévoit également une aide bonifiée à l’intérieur d’une enveloppe de 2 millions pour soutenir les municipalités qui viendront en aide aux ménages sur leur territoire ». Le Centre des relations avec la clientèle de la Société d’habitation du Québec (SHQ) « sera donc en activité selon un horaire prolongé les fins de semaine des 26 et 27 juin de même que des 3 et 4 juillet ».

« Les citoyens et citoyennes à la recherche d’un logement sont invités à le contacter. Les offices d’habitation auront également un service d’urgence accessible le 1er juillet pour répondre aux locataires dans le besoin. De plus, le 31 mai dernier, la ministre annonçait que les offices d’habitation avaient désormais la possibilité de signer des baux afin de constituer une provision de logements disponibles pour loger des ménages dans le besoin le 1er juillet prochain », rappelle-t-on.