(Québec) Le directeur national de santé publique, le DHoracio Arruda, donne le feu vert à la reprise des travaux de l’Assemblée nationale comme prévu le 2 février avec la présence de 37 des 125 députés au Salon bleu.

Mis à jour le 28 janv. 2021
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse

C’est le même quorum qui existait lors de la fin des travaux en décembre.

Le DArruda a fait parvenir aux partis ses recommandations concernant la session parlementaire. Le gouvernement souhaitait que les travaux, comme la période des questions, se fassent de façon virtuelle ou alors que la session soit reportée d’une semaine, au 9 février, pour coïncider avec la fin de la période du confinement strict partout au Québec (cette semaine aurait été reprise plus tard dans la session).

Les partis d’opposition tenaient quant à eux à ce que les députés puissent mettre les pieds au parlement à compter du 2 février comme prévu, tout en respectant des consignes sanitaires.

Dans sa lettre, le DArruda précise d’ailleurs que les mesures sanitaires seront renforcées au parlement, comme l'installation de panneaux de plexiglas et le port du masque de procédure.

Il reste maintenant aux leaders des partis de négocier les modalités de la reprise des travaux en fonction des recommandations de la Santé publique.