(Québec) Le Parti québécois suspend sa course à la direction.

Patrice Bergeron
La Presse canadienne

Dans un communiqué transmis samedi après-midi, la formation politique a fait savoir qu’elle devait montrer l’exemple dans le contexte de la pandémie actuel et interrompre les activités non essentielles.

« Face à la pandémie sans précédent à laquelle fait face le Québec, toutes nos énergies doivent être consacrées à la résolution de cette crise », a déclaré la présidente d’élection, Agnès Maltais.

La réception par la permanence du parti des signatures recueillies par les aspirants à titre de condition de leur candidature est suspendue, peut-on apprendre.

La suspension des dons sera quant à elle effective à partir du lundi 30 mars. La conférence de coordination, qui gère les activités de la course, se réunira de nouveau dans un délai maximal de 30 jours pour évaluer la possibilité de rouvrir la période de mise en candidature. À la suite de la reprise, un délai de 21 jours sera accordé aux candidats pour terminer la collecte de leurs signatures.

La période des débats entre les candidats devait être entreprise sous peu mais ils n’auraient pu se dérouler devant public, en raison de l’interdiction des rassemblements.

Parmi les candidats en lice, il y a le député Sylvain Gaudreault, l’avocat Paul St-Pierre-Plamondon, l’historien Frédéric Bastien, l’humoriste Guy Nantel et l’homme d’affaires Laurent Vézina.