Après avoir flirté avec l’idée de se présenter dans la course à la direction du Parti conservateur, Gérard Deltell a annoncé dimanche matin qu’il préférait laisser la place à quelqu’un d’autre.

Raphael Pirro Raphael Pirro
La Presse

« Il y a d’autres façons de s’engager activement au sein de notre grand parti, et j’ai l’intention d’apporter ma contribution différemment », a déclaré le député conservateur de la circonscription de Louis-Saint-Laurent, dans la région de la Capitale-Nationale.

M.  Deltell avait confié à La Presse à la mi-décembre qu’il recevait des encouragements de la part de membres de son parti.

« Comme vous, je serai un militant attentif afin de choisir la meilleure personne pour diriger le parti et le pays. Nous aurons un vrai débat d’idées qui positionnera notre parti vers l’avenir afin de répondre aux aspirations de tous les Canadiens et, ainsi, battre les libéraux. »

Les candidats qui souhaitent se lancer dans la course à la direction ont jusqu’à la fin du mois de février pour déposer leur candidature. Ceux-ci devront déposer une somme minimale de 200 000 $ en plus d’une liste de 3000 signatures de membres du parti.

Pour l’instant, le député conservateur natif de l’Alberta Pierre Poilievre et l’ex-député néo-écossais Peter McKay ont officiellement sauté dans la course. Jean Charest serait toujours en réflexion.

Le nouveau chef ou la nouvelle cheffe du PCC sera annoncé le 27 juin prochain.