(Ottawa) Près de 35 000 personnes pourront voter pour élire le nouveau chef du Parti vert du Canada le mois prochain.

La Presse Canadienne

En comparaison, lors de la dernière course qui avait porté Elizabeth May à la tête du parti il y a 14 ans, moins de 3300 personnes avaient voté.

Les responsables du parti affirment que les verts ont ajouté 15 000 nouvelles personnes à leur liste de membres pendant la course à la direction. La date limite pour devenir membre votant était le 3 septembre.

Seulement 260 personnes ont demandé des bulletins de vote par correspondance, ce qui signifie que l’écrasante majorité des membres voteront en ligne à partir du 26 septembre.

Le nouveau chef sera annoncé lors d’un petit rassemblement à Ottawa le 3 octobre, auquel participeront essentiellement les trois députés verts à la Chambre des communes, les huit candidats à la chefferie et le conseil national du parti.

Le Parti vert avait initialement prévu d’organiser une grande convention à l’Île-du-Prince-Édouard, mais a été contraint de l’annuler à cause de la pandémie de COVID-19.

Annamie Paul et Dimitri Lascaris en tête

L’avocate torontoise Annamie Paul et l’avocat montréalais Dimitri Lascaris dominent la course au chapitre de la collecte de fonds. Mme Paul avait presque cumulé 200 000 $ en dons à la fin du mois d’août, soit près du tiers du montant total amassé par tous les candidats. M. Lascaris a presque doublé le total de ses dons le mois dernier, pour atteindre plus de 112 000 $.

Mme Paul, qui a notamment travaillé à la Cour pénale internationale et fondé deux entreprises d’économie sociale, domine également la course quant au nombre de donateurs – plus de 1600, contre 958 pour M. Lascaris. Tous les autres candidats avaient 410 donateurs ou moins chacun.

Courtney Howard, urgentologue de Yellowknife, Glen Murray, ancien ministre libéral de l’Environnement de l’Ontario, Amita Kuttner, spécialiste en astrophysique et les avocats Meryam Haddad de Montréal, David Merner de la Colombie-Britannique et Andrew West d’Ottawa complètent la liste des candidats.

Le parti se choisit un nouveau chef pour la première fois depuis 2006. Elizabeth May, qui était devenue en 2011 la première députée du Parti vert élue aux Communes, a renoncé à son rôle de chef l’automne dernier, avoir mené son parti aux meilleurs résultats électoraux de son histoire, avec trois élus.

Mme May demeure députée de Saanich-Gulf Islands en Colombie-Britannique et est toujours leader parlementaire des verts. Elle devrait le rester après l’élection du nouveau chef, car aucun des huit candidats ne siège au Parlement.

Note aux lecteurs : Version corrigée. La version précédente affirmait que plus de 35 000 personnes avaient le droit de vote.