(Ottawa) Le premier ministre et sa chef de cabinet comparaîtront au comité permanent des finances pour répondre aux questions des députés sur l’affaire UNIS, qui ne cesse de tourmenter le gouvernement.

Mélanie Marquis Mélanie Marquis
La Presse

« Le premier ministre a accepté l’invitation du comité des finances. Les modalités quant à la date et l’heure seront connues prochainement », a déclaré mercredi son bureau dans une déclaration transmise dans les minutes ayant suivi le témoignage explosif du ministre des Finances, Bill Morneau, devant ce même comité.

Peu après, le bureau du premier ministre annonçait que Katie Telford, la chef de cabinet de Justin Trudeau, serait aussi de la partie, là encore à une date et à une heure qui demeurent à déterminer. Le comité voulait entendre le récit des événements de cette collaboratrice de premier plan.

PHOTO JUSTIN TANG, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

La chef de cabinet de Justin Trudeau, Katie Telford

La comparution d’un premier ministre devant un comité est un événement rarissime en politique fédérale. Celle de Justin Trudeau surviendra après que deux de ses ministres, soit Bardish Chagger et Bill Morneau, se sont prêtés à l’exercice, fournissant tous les deux de nouveaux éléments d’information sur la controverse.

Au cours des derniers jours, Justin Trudeau s’est profusément excusé de ne pas s’être récusé de la décision du cabinet de confier à UNIS la gestion du programme de bourses de 912 millions $ en raison des liens étroits entre sa famille et l’organisme de bienfaisance, qui est lui aussi plongé dans la tourmente.

La mère et le frère du premier ministre ont touché de généreux cachets pour leurs contributions aux activités de l’organisme entre 2016 et 2020. Margaret Trudeau a touché environ 250 000 $ pour 28 apparitions, tandis qu’Alexandre Trudeau, a empoché quelque 32 000 $ en offrant huit allocutions.

Quant à la femme de Justin Trudeau, Sophie, elle a reçu un chèque d’un montant de 1400 $, en 2012.

En se voyant confier ce mandat, UNIS aurait pu recevoir jusqu’à 43,5 millions $, selon ce qu’a révélé la ministre Bardish Chagger au comité des Finances. L’organisme s’en est finalement retiré « à contrecœur » le 3 juillet dernier, vu la tempête.

Ses deux cofondateurs, les frères Craig et Mark Kielburger, ont également dit oui à l’invitation du comité des finances de comparaître.